Le compte-rendu des rencontres de la communication solidaire

communication solidaire - CSF

 

 

 

 

 

 

 

Rencontres de la communication solidaire – édition 2016

Une journée exceptionnelle que celle qui s’est déroulée le 7 décembre au Musée Dapper.

En dépit du pic de pollution et de la circulation alternée et des aléas des transports en commun, les rencontres de la communication solidaire auront rassemblé plus de 300 personnes.

Les débats ont porté sur des questions d’éthique, de déontologie, de respect des donateurs et des bénéficiaires et des rapports complexes entre les ONG et les entreprises.

Les réseaux sociaux ont largement relayé la manifestation et se font fait l’écho des préoccupations et avis très partagés des acteurs et intervenants du secteur.

Des invités Surprise et des études exclusives sont venues ponctuer la cérémonie du 11e grand prix qui a permis de récompenser la créativité des agences de communication.

Des questionnements qui traduisent les mouvements de fond de la société civile

S’il y a un mot que l’on a entendu souvent lors de ces rencontres de la communication solidaire, c’est « paradigme » !

Les changements, les bouleversements de la société qui surviennent, imposent aux ONG de modifier le contenu et la forme de leur message auprès des donateurs tout autant que des bénéficiaires.  En miroir, les entreprises oscillent entre la volonté de participer à cet élan citoyen et ses nouvelles approches afin de se rapprocher de leurs consommateurs ou de de leurs collaborateurs et la nécessaire rentabilité qui doit guider leurs actions.

On assiste à une confusion des rôles, à un consensus parfois mou que déplorent d’ailleurs certains chercheurs universitaires ou journalistes du secteur.

Des relations en apparence apaisées et une vision du mécénat qui viennent frontalement se heurter avec l’activisme citoyen qui dénonce la récupération ou la captation des symboles propres aux ONG par le secteur marchand. Un phénomène qui vient bouleverser la donne avec des messages plus percutants, grattant ainsi à vif – et sans anesthésie –  les petites plaies d’un secteur en pleine mutation.

L’Imam de Bordeaux et théologien, Tariq Obrou est venu conclure les échanges sur la place de l’éthique et de l’humanitaire dans l’Islam.

En dernière partie des  rencontres, le 11e Grand Prix  de la communication solidaire a permis de récompenser une campagne disruptive qui justement réconcilie le public et les jurés.

Enfin, deux prix ont permis de médiatiser l’activisme citoyen :  Le prix de l’activiste de l’année et celui du Legal hacker.

Pour voir l’activité de l’ONG Communication Sans Frontières, c’est là !

Pour télécharger le dossier de presse des rencontres de la communication solidaire : c’est ici

Connaître les résultats du 11e Grand Prix :  cliquez ici

N’hésitez pas à me contacter pour recevoir les résultats des études (Harris Interactive & Kantar média) mentionnés dans le dossier de presse.

 

Mp medouga_communication solidaire-trophées

By | 2017-10-22T16:29:39+00:00 décembre 10th, 2016|Actualités de l'agence, Actualités générales|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment