SNC souhaite l’organisation d’un Grenelle pour l’emploi et le travail !

Conférence de presse de Solidarités Nouvelles face au Chômage (SNC) :

Un Grenelle pour l’emploi et le travail !

1er mars 2017 8h30 au Procope

[1]

 

Au-delà des postures, l’emploi et le travail sont les grands absents du débat social et politique.

On assiste à une sorte de résignation à la non-création d’emploi, mais aussi à la stigmatisation des personnes qui en recherchent. D’autre part, la place du travail dans la société ne fait pas l’objet de débats à la hauteur des enjeux et craintes qu’elle suscite.

C’est pourquoi SNC réclame l’organisation d’un Grenelle pour l’emploi et le travail.   

 

Mercredi 1er mars à 8h30 au Procope, Gilles de Labarre, Président de SNC, viendra présenter Le Manifeste assorti du Livret des propositions que l’association adresse aux candidats aux élections présidentielles et plaidera pour l’organisation d’un Grenelle pour l’emploi et le travail.

 

« Depuis plusieurs dizaines d’années, nous constatons une absence de réelle volonté de créer des emplois et lutter contre le chômage », estime Gilles de Labarre.

SNC fait un constat sévère et lucide des politiques des trente dernières années. Une situation dans laquelle la création d’emplois n’a pas fait recette.

« Tout le système fonctionne comme s’il y avait une résignation au chômage de masse et à la non-création d’emplois en nombre suffisant, une stigmatisation des chercheurs d’emploi considérés comme des déficients sociaux, soit n’ayant pas vocation à accéder à l’emploi ordinaire, soit incapables d’accomplir les efforts pour y arriver », est-il énoncé dans le Livret des propositions.

Le choix volontaire d’un Grenelle pour l’emploi et le travail serait de nature à changer les choses

  • Pour inscrire la création d’emplois et la reconnaissance du travail au cœur du projet politique ;
  • Pour aborder le sujet de l’emploi et du travail dans sa globalité : développement et création d’emplois, compétitivité et volume d’emplois, couverture du risque lié aux parcours professionnels, création d’un nouveau pilier de protection sociale (flex-sécurité « à la française »), etc.
  • Pour impliquer tous les acteurs et toutes les parties prenantes : employeurs, organisations syndicales, élus locaux, associations, formateurs, chercheurs d’emplois … au plus près des territoires et des compétences, et co-construire ainsi une solution partagée.
  • Pour mobiliser dans une unité de lieu et de temps resserrée, acteurs et parties prenantes sur des sujets complexes, afin de garantir la qualité et la pluridisciplinarité des délibérations et favoriser l’émergence de consensus.
  • Afin d’identifier quelques lignes de force pour une action collective et dans la durée, en dépassant les postures partisanes, les positions idéologiques et le poids des lobbys.
  • Pour permettre une évaluation régulière des objectifs atteints et engager un processus continu de dialogue.

[1] Adresse : 13 Rue de l’Ancienne Comédie, 75006 Paris, Téléphone : 01 40 46 79 00

Le Livret des positions de SNC

 

Un Livret des propositions s’inscrit dans la continuité des actions de SNC pour « changer de regard sur le chômage ».

Il est aussi un appel à changer nos approches culturelles des politiques de l’emploi et à faire de ce dernier la première priorité, ce qui n’est pas le cas depuis plus de 20 ans.

 

Au travers de ses 11 pages, le livret détaille les différentes positions regroupées en 5 orientations phares :

  1. Refonder l’assurance chômage
  2. Renforcer l’accessibilité à l’acquisition de nouvelles compétences
  3. Offrir aux chercheurs d’emploi un accompagnement plus humain et plus efficace tout au long de leur parcours de retour à l’emploi
  4. Investir dans un accompagnement plus précoce, plus personnalisé, plus collectif et plus continu jusqu’au retour effectif dans l’emploi
  5. Développer l’expérimentation.

 

SNC rappelle, par ailleurs, son attachement au maintien d’une structure nationale de référence pour le secteur public de l’emploi et son soutien au projet actuel de modernisation de Pôle emploi.

 

Solidarités Nouvelles face au Chômage souhaite une large adhésion citoyenne au Manifeste pour un Grenelle pour l’emploi et le travail. C’est pourquoi l’association invitera les citoyens à rejoindre les signataires du Manifeste.

 

Pour assister à la conférence de presse (Le Manifeste, le Livret des propositions seront distribués à cette occasion), merci de confirmer votre présence et de vous inscrire ici  ou contactez-moi par téléphone : 06 22 78 71 38

 

Modalités pratiques

Le 1er mars à 8h30 – accueil à partir de 8h

Inscription obligatoire : 06 22 78 71 38

Café Procope : Adresse : 13 Rue de l’Ancienne Comédie, 75006 Paris  – métro Odéon ligne 4 & 10

Téléphone : 01 40 46 79 00

 

Pour lire le communiqué dans son intégralité, c’est là 

 

About the Author:

Leave A Comment