Le Don en confiance présent au FNAF 2016 : retrouvez-nous !

Le don en confiance sera présent au FNAF !

Pour la 5e année consécutive, le Don en Confiance sera présent sur le FNAF,  forum national des associations et fondations avec la coordination Générosité qui regroupe les 5 structures : L’Admical, l’Association Française des Fundraisers, France Générosité, le Centre Français des fonds et des Fondations & le Don en confiance.

Conçu comme un lieu de réflexion, le Forum National des Associations & Fondations permet aux acteurs du secteur associatif d’échanger, de s’informer et de se former aussi bien sur des problématiques de financement, de gestion, de développement, de communication que de transition digitale.

Le don en confiance sera présent sur le stand de la générosité.

Pour cette onzième édition, 25 plénières et conférences, 30 ateliers, des invités de renom viendront ponctuer l’événement.

Ce ra pour le don en confiance,l’occasion de présenter le président nouvellement élu , Jean-Pierre Duprieu et le nouveau dossier de presse.

Visitez le site du Forum : ici

Logo du Label - Information du donateur

Don en confiance

Prise de fonctions du nouveau président du Don en Confiance

JP Duprieu, Président du Don en confianceAprès une longue carrière passée au sein du Groupe Air Liquide, Jean-Pierre Duprieu a pris la  présidence du Don en confiance. Son parcours, sa motivation, son projet en quelques mots.

 

1/ De l’industrie au secteur associatif : un parcours atypique

 

Ingénieur agronome de formation, Jean-Pierre Duprieu, nouveau président du Don en confiance, a effectué toute sa carrière au sein du Groupe Air Liquide. Il a exercé la fonction de Directeur Général Adjoint à compter de 2011. Membre du conseil de surveillance et du comité d’audit de Michelin depuis 2013,  membre du Conseil d’administration et du comité Ethique et Qualité du Groupe Korian depuis 2016, il est particulièrement sensible aux questions d’éthique et de transparence et à l’importance qu’elles revêtent dans tous les domaines de la société. Ainsi, sa démarche s’inscrit-elle dans une volonté forte de contribuer à l’utilité sociale incarnée dans la mission du Don en confiance.

 

 

2/ Un challenge important pour le Président du Don en confiance

 

Jean-Pierre Duprieu exerçait depuis un an le mandat d’administrateur du Don en confiance au titre de personnalité qualifiée lorsqu’il a été nommé président  du Don en Confiance par le Conseil qui a suivi l’Assemblée générale du 14 avril 2016. Jusque-là, il s’était notamment activement impliqué dans les travaux du comité de déontologie du Conseil d’administration. Prendre la présidence du Don en confiance est pour lui un honneur mais aussi un défi important à relever compte tenu  des nombreux chantiers qui se profilent. Il a pour ambition de rendre le Don en confiance encore plus attractif sans rien sacrifier de ses exigences et de sa rigueur. Et, ce, en adéquation avec les évolutions de son environnement.

3/ Un projet ambitieux pour le Président du Don en confiance

 

Lors de son élection, il a présenté plusieurs axes de travail prioritaires parmi lesquels on peut mentionner :

  • Poursuivre les travaux de modernisation et d’ouverture entrepris,
  • Dynamiser la vie associative et faire vivre le projet collectif à l’origine de la création du Don en confiance,
  • Renforcer la notoriété du Don en Confiance pour répondre aux attentes des donateurs,
  • Intensifier, dans le respect de sa position indépendante et de sa rigueur constructive, l’accompagnement des organisations vers le progrès dans le domaine éthique et gouvernance.

Ce travail s’effectuera dans le cadre d’un projet de refondation impliquant les parties prenantes et destiné à soutenir l’élan du projet collectif que représente le Don en confiance.

Pour lire le communiqué dans son intégralité :  ici

Pour télécharger le dossier de presse, c’est

Le dossier de presse du Don en confiance se relooke !

Dossier de presse Don en confiance

2006-2016, une décennie à traiter des sujets dans la sphère de la générosité et du contrôle, cela vaut bien un nouveau dossier de presse ! Des sujets un peu arides parfois car si les français aiment passionnément leurs associations et fondations, s’ils apprécient qu’elles soient contrôlées, ils ont du mal à vérifier précisément ce qu’il en est.
Le contrôle, c’est le travail du Don en confiance. L’organisme est né de la volonté du monde associatif et, il est devenu une référence incontournable dans le secteur. Dans l’acte de donner, il y a le mariage du cœur et de la raison et le Don en confiance est là pour assurer aux donateurs qu’ils peuvent être généreux en toute sécurité.

Les 84 organisations qui ont obtenu le label « Don en confiance » ont choisi de se soumettre volontairement à la charte de déontologie et à son contrôle.
Alors,  c’est pourquoi , je suis heureuse de vous présenter le nouveau dossier de presse : plus accessible, plus lisible, plus clair pour vous aider aussi à mieux comprendre les enjeux de l’appel à la générosité.

N’hésitez pas  à me contacter pour obtenir plus de précision, des photos, les résultats des baromètres précédents, une interview : mon rôle est de vous faciliter l’accès à l’information pour que vous puissiez à votre tour, informer les donateurs et toutes les parties intégrantes.

Téléchargez le dossier de presse  ici

Le rôle du Comité de la Charte du Don en confiance

Le Comité de la Charte du Don en confiance, organisme à but non lucratif, exerce depuis plus de 25 ans la mission de contrôle de l’appel public à la générosité. Son action se fonde sur l’élaboration des règles de déontologie, l’agrément des organismes volontaires pour se plier à une discipline collective vis-à-vis des donateurs et le contrôle continu des engagements souscrits. Sa position lui permet de combiner la nécessaire indépendance de jugement avec la proximité des acteurs du mouvement associatif.

Les 4 champs du contrôle continu exercé par les contrôleurs du Comité sont le fonctionnement statutaire et la gestion désintéressée ; la rigueur de la gestion ; la qualité de la communication et des actions de collecte de fonds ; et la transparence financière.

Pour voir le contenu détaillé des engagements souscrits par les organisations agréées ainsi que la liste de celles-ci : www.donenconfiance.org.

 

Don en confiance, ISF et l’étude sur de Recherches et Solidarités

Etudes ISF-recherches-et-solidarites en partenariat avec le don en confiance

Le don en confiance est partenaire de l’étude   » les dons au titre de l’ISF » réalisé par Recherches & Solidarités.

Le Don en confiance est partenaire de l’Etude  réalisée par Recherches et Solidarités sur les dons ISF. une foule d’enseignements qui permettent de voir à quel point cette mesure est importante pour les missions  sociales des Fondations.

Ce bilan s’appuie sur une série de données homogènes de six années (2010-2015) concernant les dons déclarés au titre de l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF), transmises par la direction générale des Finances publiques.
En effet, entre autres réductions de l’impôt de solidarité sur la fortune, les assujettis peuvent déclarer des « dons à certains organismes d’intérêt général », essentiellement des fondations et quelques organismes européens agréés. Depuis l’origine (Loi n°2007-1223 du 21 août 2007 dite loi TEPA – art. 16, prolongée par l’article Article 885 0 V bis A du code général des impôts), cette réduction est de 75% des montants donnés, limitée à 50 000 €.
C’est pourquoi, pour la première fois, et au moment où peut se poser la question de l’éventuel avenir de l’ISF, en tout cas sous sa forme actuelle, la présente étude montre avec précision la portée de cette réduction spécifique d’imposition :
– La montée en puissance du dispositif : en six ans, le montant des dons a progressé de 80%, il s’élève en 2015 à 220 millions d’euros de la part de 43 300 donateurs assujettis. Avec une hypothèse probable, compte tenu de la courbe de progression, de 250 millions pour cette année 2016.
– Le montant des dons ISF a augmenté deux fois plus vite que celui des dons déclarés dans le cadre de l’impôt sur le revenu. Aujourd’hui, les dons ISF représentent environ 9% du montant des dons effectués et déclarés au titre de l’impôt sur le revenu.

 

Dès à présent, vous pouvez retrouvez cette étude ici : téléchargez-la

Le communiqué ici : cliquez

 

Le Don en confiance et les dons ISF

Pour mémoire, un certain nombre d’organisations labellisées par le Don en confiance  peuvent recevoir des dons ISF :

Parmi les donateurs, ceux qui contribuent à la générosité par le biais des dons ISF aux fondations RUP1 ont des exigences de même nature que celles de l’ensemble des donateurs, mais peuvent souhaiter porter plus d’attention sur les conditions d’utilisations des dons. Le choix de la cause est primordial pour tous les donateurs, et l’utilisation optimale des fonds par une gestion rigoureuse et l’accès aux informations essentielles, facilement et rapidement, revêtent une importance particulière y compris pour les dons de montants plus élevés. Les garanties offertes par le label « Don en confiance » répondent à leurs attentes de transparence et de rigueur de gestion et le contrôle continu qu’il exerce les rassure sur le respect des exigences. Focus sur les principes et textes d’application de la Charte pour faire un don ISF en toute confiance.


lire la note d’informations

 

A propos du Don en confiance

En résumé : Plus d’une dizaine de fondations RUP sont labellisées par le Don en confiance. Si la cause reste primordiale pour tous les donateurs, les raisons de donner et les manières de le faire peuvent être différentes : certains contribuables redevables à l’ISF peuvent être plus particulièrement sensibles et vigilants à l’utilité de la cause, à la bonne gestion et l’efficacité.3 Le label « Don en confiance » qui porte sur la rigueur de la gestion, la gestion désintéressée et la transparence, leur permet de s’assurer que leur décision d’optimisation fiscale repose bien sur un mécanisme vertueux. Le rôle du Comité de la Charte du Don en confiance Le Comité de la Charte du Don en confiance, organisme à but non lucratif, exerce depuis plus de 25 ans la mission de contrôle de l’appel public à la générosité. Son action se fonde sur l’élaboration des règles de déontologie, l’agrément des organismes volontaires pour se plier à une discipline collective vis-à-vis des donateurs et le contrôle continu des engagements souscrits. Sa position lui permet de combiner la nécessaire indépendance de jugement avec la proximité des acteurs du mouvement associatif. Les 4 champs du contrôle continu exercé par les contrôleurs du Comité sont le fonctionnement statutaire et la gestion désintéressée ; la rigueur de la gestion ; la qualité de la communication et des actions de collecte de fonds ; et la transparence financière. Pour voir le contenu détaillé des engagements souscrits par les organisations labellisées ainsi que la liste de celles-ci : www.donenconfiance.org.

 

Deux organisations ont reçu le label Don en confiance

Deux nouvelles  organisations  ont reçu  hier  le label Don en Confiance : Coalition Plus & La Fondation Dauphine.

La première, Coalition Plus,  se distingue par le fait que c’est une union internationale d’associations sous la bannière d’Aides, elle-même labellisée en 2013.

Jean-Pierre Duprieu, président du Don en confiance, déclare : « Je tiens à souligner la grande motivation dont a fait preuve Coalition PLUS en s’engageant dans la démarche de labellisation « Don en confiance ». Cette association se distingue par le fait qu’elle constitue une union internationale d’associations, dont fait partie AIDES, labellisée depuis 2013. En affichant un label à côté de celui d’AIDES, Coalition PLUS réaffirme son engagement déontologique au sein du collectif grandissant des organisations labellisées. »

La seconde parce que c’est la toute première fondation partenariale d’université à obtenir le label.

Jean-Pierre Duprieu, président du Don en confiance, déclare : « Je tiens à saluer les efforts fournis par la Fondation Paris-Dauphine pour satisfaire les exigences du label « Don en confiance« . Elle est la toute première fondation partenariale d’université à obtenir le label, concrétisant une fois de plus la démarche d’ouverture du Don en confiance. Nous nous réjouissons de cette nouveauté qui va dans le sens de notre mission de rassurer tous les donateurs de toutes les causes d’intérêt général. »

Créée en 2008, Coalition PLUS rassemble l’expertise d’acteurs majeurs et historiques de la lutte contre le VIH/sida à l’international. Des ONG communautaires du Nord et du Sud, reconnues pour leur efficacité et leur bonne gestion, dont les militants luttent quotidiennement sur le terrain pour faire barrage à une épidémie dévastatrice. En 2016, notre union compte 13 organisations adhérentes actives dans autant de pays : Bolivie, Burkina Faso, Burundi, Equateur, France, Mali, Maroc, Portugal, Québec, RDC, Maurice, Roumanie et Suisse. Toutes partagent les mêmes valeurs et objectifs : accès universel à la prévention, aux soins et aux traitements, lutte contre la stigmatisation et la criminalisation des personnes séropositives, défense des droits fondamentaux des malades et des communautés les plus exposées au risque d’infection. Le tout, selon un principe essentiel de solidarité Nord/Sud.

 

coalition plus

 

Pour télécharger le communiqué relatif à Coalition Plus : c’est ici

 

 

 

 

fondation dauphine

Pour télécharger le communiqué relatif à la Fondation Dauphine:  c’est là 

 

 

La Fondation Paris-Dauphine, créée en 2008, a pour mission de soutenir le développement de l’Université Paris-Dauphine en s’appuyant sur ses deux axes fondateurs : Excellence et Solidarité. Ainsi, elle développe et soutient tous les projets innovants de l’Université : Incubateur de start-ups, Programme Egalités des Chances, Programme Culture, Chaires de Recherche, Fonds d’innovation pédagogique, Rayonnement de Dauphine à l’international et Investissements immobiliers améliorant la vie étudiante sur le campus. En 2015, grâce à la générosité de ses 650 donateurs et 32 entreprises partenaires, la Fondation Paris-Dauphine a permis à :

– 50 lycéens issus du programme « Egalité des Chances » de rejoindre Dauphine,

– 60 étudiants de passer une année universitaire à l’étranger grâce à une bourse de mobilité internationale,

– 100 étudiants d’être formés à la médiation culturelle par les conservateurs de grandes institutions telles que la RMN & Grand Palais,

– Une vingtaine de start-ups d’être accueillies et accompagnées au sein de l’incubateur de l’Université, preuve de l’engagement de Dauphine sur l’entrepreneuriat.

Ce sont désormais 82 organisations  qui sont labellisées par le Don en confiance :

Le rôle du Comité de la Charte

Le Comité de la Charte du don en confiance, organisme à but non lucratif, exerce depuis plus de 25 ans la mission de contrôle de l’appel à la générosité publique. Son action se fonde sur l’élaboration des règles de déontologie, l’agrément des organismes volontaires pour se plier à une discipline collective vis-à-vis des donateurs et le contrôle continu des engagements souscrits. Sa position lui permet de combiner la nécessaire indépendance de jugement avec la proximité des acteurs du mouvement associatif.

Les 4 champs du contrôle continu exercé par les contrôleurs du Comité sont le fonctionnement statutaire et la gestion désintéressée ; la rigueur de la gestion ; la qualité de la communication et des actions de collecte de fonds ; et la transparence financière.

Pour retrouver la liste des organisations labellisées :  c’est ici 

 

 

Une nouvelle ère digitale pour le « Don en confiance » s’ouvre avec la mise en ligne d’un nouveau site Internet

Une nouvelle ère digitale pour le « Don en confiance » s’ouvre avec la mise en ligne d’un nouveau site Internet :

 

simplifié dans une optique plus grand public, avec :

 

  • une nouvelle url : org, coordonnée avec notre présence sur les réseaux sociaux accessibles sur chaque page du site,
  • la mise en avant des organisations labellisées, avec un enrichissement et une modernisation de l’information sur chacune, ainsi que de nos partenaires associatifs, privés et institutionnels,
  • des actualités plus visibles, la mise en place d’un fil twitter et la création d’une « Une »,
  • une meilleure accessibilité aux conseils pour donner en confiance et à des rubriques d’information dédiée aux donateurs (FAQ, idées reçues),
  • une meilleure lisibilité de la Charte de déontologie et des textes d’application grâce à la mise en place de texte déroulant, etc.

 

tout en conservant la richesse de son contenu, avec :

 

  • les mises à jour de la déontologie, les contributions à la réflexion menées par le Comité,
  • toutes les études réalisées depuis 2007, y compris le baromètre de la confiance,
  • les restitutions des colloques (20 ans et ICFO),
  • les descriptions de nos processus d’agrément et de contrôle,
  • l’historique et les évolutions du Comité, etc.

 

et son intranet pour les bénévoles, ouvert désormais aux référents des organisations membres.site comite charte