Pour un redéploiement des politiques territoriales de compétences

 

Conférence de presse 5 juin 2018  à 12 heures au Sénat 15 rue de Vaugirard 75006 Paris

 

 

Mardi 5 juin 2018 au Sénat à 12 h , l’Alliance Villes Emploi donnera une conférence de presse. Plus que jamais les politiques territoriales de l’emploi et de l’insertion sont au cœur des débats. Alors que la politique de la Ville est en question, Nathalie Delattre sa présidente, sénatrice de la Gironde et membre de la commission des lois plaide pour une mise en œuvre ambitieuse des dispositifs territoriaux tels que la Clause sociale, la GPTEC et le déploiement des facilitateurs sur tout le territoire. Autant d’outils qui ont fait leurs preuves en matière d’insertion des personnes éloignées durablement de l’emploi.

 

 

Des outils territoriaux qui ont fait leurs preuves

 

Si la fin du financement des maisons de l’emploi par l’Etat est programmée pour 2019, leurs actions ne s’arrêtent pas pour autant.  C’est bien la preuve l’efficacité de leur maillage dans les territoires.

Ce sont les spécialistes de la GPTEC (Gestion prévisionnelle territoriale des emplois et des compétences). Or, on le sait, les compétences font aujourd’hui partie des préoccupations centrales des acteurs de l’emploi et de l’insertion et ce, à tous les échelons.

 

Le travail effectué par les PLIE (qui eux n’étaient pas financés par l’Etat mais par le FSE et les Collectivités Territoriales) auprès des populations très éloignées de l’emploi a permis d’accompagner plus de 200 000 personnes sur 24 mois dont 72 % ont retrouvé un emploi.

 

Quant à la fonction de facilitateurs créée par Alliance Ville emploi en 1995, ils sont aujourd’hui 444.  Chaque facilitateur peut se targuer d’avoir mis en œuvre entre 50 et 70 000 heures d’insertion par an. Un logiciel innovant et spécifiquement dédié (il équipe 63 % des facilitateurs) a permis de déterminer qu’un facilitateur est à l’origine de 215 contrats de travail environ pour 130 bénéficiaires.

 

La nécessité d‘un déploiement à plus grand échelle des politiques territoriales

 

On le sait, la politique de la Ville a suscité de nombreuses réactions et les élus souhaitent des actions de plus grande ampleur.

Le Chef de l’État a souhaité, ce mardi 22 mai 2018, une forte mobilisation des élus, des entreprises et des associations pour améliorer la vie dans les quartiers difficiles. Il a souligné la nécessité d’introduire l’insertion dans la commande publique, ce que porte depuis 23 ans la clause sociale d’insertion et de promotion de l’emploi.

Alliance Villes Emploi ne peut que s’en réjouir. Les dispositifs créés et mis en œuvre par les acteurs des politiques territoriales de compétences, MDE et PLIE, le sont sur la base des observations du terrain et de l’ancrage territorial des élus. Dans le cadre des quartiers sensibles, les dispositifs des facilitateurs pourraient couvrir 100 % des quartiers pour les jeunes et toutes les personnes éloignées de l’emploi. Cela permettrait la création de 36 000 emplois et de 10 millions d’heures d’insertion.

C’est pourquoi, l’association invite les médias dans le cadre de la semaine de manifestations qu’elle déploie sur tout le territoire, à rencontrer sa Présidente et les membres du Conseil d’administration

 

Au Sénat, Mardi 5 juin 2018 à 12 h

15 rue de Vaugirard – Palais du Luxembourg

 

L’accréditation est obligatoire auprès du Service de presse : 06 22 78 71 38 – agencerp@mp-c.eu

Lire les informations sur le site : ici

Téléchargez le communiqué de presse : ici

 

 

 

By | 2018-05-29T09:50:03+00:00 mai 29th, 2018|Actualites clients, Communiqués Alliance Ville Emploi|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.