les RP digitales et la bataille de l’influence – Toulouse février 2017

mapyntongaLa bataille de l’influence ? Qui des RP digitales, du marketing ou de la communication va la remporter ?

« Attaché de presse » : Si d’aucuns sont encore attachés à ce vocable, presque désuet, le métier aujourd’hui n’a plus rien à voir ou presque avec celui que je pratiquais il y a 25 ans, et nous avons glissé inexorablement de l’attaché de presse aux RP. RP comme relations presse, puis comme Relations avec les Publics.

C’est ce que nous avons démontré Cyndie Bettant , Responsable Marketing & Communication de Cision France et moi même devant un public attentif pour le dernier Café Synap que j’animais en tant que Vice-présidente du SYNAP.

Près de 35 personnes s’étaient réunies au seins de ISEG Marketing & Communication de Toulouse, pour venir écouter ce que nous avions à dire sur cette fameuse bataille de l’influence.

 

Une étude réalisée par Cision France

A partir de l’étude passionnante réalisée par Cision France qui posait la question de la bataille de l’influence, nous avons, au travers d’exemples, de chiffres-clés et de retours d’expérience, expliqué combien les  professionnels des Relations Publics étaient bien les plus armés pour aborder les évolutions majeures qui traversaient notre secteur.

Le maître-mot est en effet  le contenu, ou « brand content » selon la locution angliciste barbare mais très usitée. Or, lorsqu’il s’agit de parler de contenus, les RP sont largement  en avance grâce à leur outil de référence : le communiqué de presse. Mais il nous faut aussi désormais savoir utiliser toutes les arcanes  des Relations publics :

  • devenir un média soi-même et même un influenceur,
  • faire le service après-vente de l’article publié via nos blogs ou nos comptes sociaux,
  • savoir séduire les blogueurs,
  • déclencher l’engagement de nos publics,
  • rédiger tribunes et contenus de blogs servant aux référencements pour le marketing et la communication
  • et même répondre aux exigences parfois drastiques des applications  de SEO.

Autrement dit, aujourd’hui; l’attaché de presse revient aux fondamentaux de son histoire : il est le conseiller en relations avec  (tous) les publics, envers et contre tous…

C’est le spécialiste de la relation qu’elle soit virtuelle ou IRL (In the Real Life), sur les réseaux sociaux ou dans les meetings ou conférences de presse. Précurseur, le #RP doit faire preuve de doigté, de pédagogie, de persuasion, faire de la prospective  & de la veille pour bien accompagner les entreprises et les organisations.

Les mêmes qualités de savoir-être qu’auparavant ? Oui mais en mieux !

Les médias nous trouvent encore bien trop timorés par rapport à ce qu’on pourrait leur apporter et si certains secteurs sont traditionnellement très conservateurs, 91 % des journalistes sont déjà sur Twitter et l’utilisent pour leur veille….

Une évolution qui nous fait passer  de la recherche de la retombée presse à celle de l’engagement

A chaque secteur, son réseau social et sa manière d’engager le dialogue avec ses publics mais ne nous y trompons pas, aujourd’hui, ce qui prime, c’est l’engagement et c’est bien sur ce point que nous seront évalués.

Le nombre de personnes touchées par nos informations,le nombre de lecteurs potentiellement atteint,  l’ouverture des liens, le nombre de clics, la visite du site ou du profil sont aujourd’hui des indicateurs bien plus pertinents et performants que la supposée contrepartie publicitaire.

De plus, l’article obtenu et publié sur le web, outre le supplément de crédibilité du à sa provenance (le journaliste est le premier des influenceurs avec un pouvoir de recommandation peu égalé)  a l’énorme avantage de pouvoir être partagé, relayé de multiples fois sur les réseaux sociaux. Une longévité  grandement améliorée qui ne peut que servir les organisations et les entreprises.

C’est une révolution pour certains d’entre nous qui peinent encore à persuader les clients de considérer positivement un article obtenu dans une édition digitale ou des citations positives sur les réseaux sociaux.

C’est une difficulté pour nos interlocuteurs dans les organisations quand nous leur demandons d’être beaucoup plus réactifs pour coller aux impératifs du web !

C’est une gageure que de changer de paradigme : l’engagement est devenu la clé !

Cela change tout dans la stratégie de prise de parole.

Là où il y avait des messages venus des hautes sphères, il y a désormais un dialogue avec l’ensemble des parties prenantes , ce qui suppose des changements de postures parfois difficiles pour les organisations et entreprises.

Les RP digitales nous obligent  à être bien plus créatives, innovantes et percutantes et surtout agiles !

Un atout ? Oui….  Ce métier ne cesse d’évoluer et nous n’avons pas le temps de nous ennuyer dans des tâches répétitives, même après 25 ans de pratique  !

Pour voir l’infographie de  Cision :  ici

About the Author:

Leave A Comment