Le Taravo est labellisé : une nature intacte préservée !

 

Le Taravo : une nature intacte préservée !

Cérémonie de labellisation le 17 octobre à 14h

 

Fleuve côtier de légendes et de contes, principal cours d’eau de la Corse du Sud et fleuve éminemment convoité, le Taravo appelle les superlatifs. C’est qu’il est le troisième fleuve de Corse et qu’en dépit de la présence d’exploitations agricoles typiques et traditionnelles, il a conservé sa nature sauvage. A tel point que pour la préserver et protéger ce joyau, il reçoit la distinction la plus convoitée : le label Site rivières sauvages le 17 octobre prochain dans la commune de Moca Croce.

 

le Taravo -

 

 

 

Le Taravo, avec une longueur de 65 kilomètres, représente le principal cours d’eau de Corse du Sud et le troisième fleuve de Corse.

Les éléments techniques de la labellisation du Taravo

La Taravo est labellisé niveau 2 et c’est à présent le plus grand des fleuves labellisés en France avec ses 65 km. Son bassin versant, de 490 kilomètres carrés, intègre divers espaces naturels à forte valeur environnementale : 5 sites Natura 2000, 6 ZNIEFF de type I et 5 ZNIEFF de type II, ainsi que le Parc Naturel de Corse qui s’étend sur environ de 205 kilomètres carrés. Le bassin versant accueil également la moitié des exploitations agricoles du département de la corse du sud.  C’est donc un cadre qui conserve une certaine sauvagitude, chère aux contrôleurs de l’AFNOR tout en ayant su concilier des activités agricole traditionnelles typiques. Le programme de préservation sur 10 ans a attiré favorablement l’attention : qu’il s’agisse de lutter contre les espèces invasives, de veiller aux points délicats relatifs à l’hydrobiologie ou de la mise en place d’équipements permettant une meilleure découverte du fleuve dans son milieu naturel (randonnées pédestres, pistes cyclables, etc.)

 

Un patrimoine historique, humain et naturel exceptionnel

« Sources, fontaines, lavoirs ont été des lieux autour desquels s’organisaient les liens sociaux et les activités domestiques et en Corse ils marquent encore une halte dans le paysage. L’eau fut aussi, des siècles durant, objet de croyances. Prosper Mérimée, dans ses Notes d’un voyage en Corse, raconte une anecdote relative à la « forge du Diable », où un jour insatisfait de son travail, le diable, qui avait pour enclume les pierres des Dolmens, jeta son marteau du haut de la forge du Taravo. L’outil tomba à un kilomètre de là pour former l’étang de Canniccia. » raconte Pierre-Jean Luciani Président du Conseil Départemental de Corse du Sud

L’ensemble du fleuve est favorable au développement de la Truite et notamment de la Truite Macrostigma : à ce titre, le Taravo présente les caractéristiques d’un cours d’eau de 1ère catégorie piscicole

[1].

 

truite endémique corse- Taravo

 

 

 

 

 

La cérémonie de labellisation

Elle se déroulera le 17 octobre à 14h30 au lieu-dit Campu di Lavu, commune de Moca Croce.

Elle permettra à tous, élus comme ruraux, de se mobiliser pour la préservation de ce fleuve.

 

Un fleuve est un patrimoine inestimable et c’est la raison pour laquelle le département de la Corse du Sud, au travers des nombreuses actions réalisées, souhaite préserver le Taravo de toute atteinte.

 

[1] En France, une rivière de première catégorie est un cours d’eau où le peuplement piscicole dominant est constitué de salmonidés (truite, omble chevalier, ombre commun, huchon). Si elles sont naturellement présentes (et non issues de ré-empoissonnements successifs), ces espèces sont réputées être de bons bio-indicateurs.

 

En savoir davantage sur le Taravo :

www.rivieres-sauvages.fr

www.corsedusud.fr

Pour lire l’intégralité du communiqué de presse : cliquez ici

 

Pour télécharger le dossier de presse : cliquez là 

 

About the Author:

Leave A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.