Les Enfants du Désert : La Mauritanie s’invite sur l’Ile de Ré

La Mauritanie s’invite sur l’Ile de Ré

Rencontres festives  & caritatives le 7 juillet à Sainte-Marie de Ré de 14h30 à 18h

 

Le samedi 7 juillet, les 4 plus grands guides mauritaniens, spécialistes de l’Adrar, travaillant étroitement avec le ministère du Tourisme de la Mauritanie, viendront animer des rencontres festives et caritatives à Sainte-Marie De Ré. Elles se dérouleront place d’Antioche  et dans la salle municipale de 14h30 à 18 heures. L’occasion pour les touristes et les rétais de découvrir leur magnifique région, réouverte au tourisme depuis peu. C’est également l’opportunité pour l’association les Enfants du désert de présenter son bilan caritatif en faveur des enfants. Une action nécessaire si l’on veut que les jeunes adultes mauritaniens restent dans leur pays pour contribuer à son développement.

 

Entre la Présidente des Enfants du Désert, Geneviève Courbois, rétaise et ancienne guide touristique et la Mauritanie, s’est jouée une véritable histoire d’amour. Les relations affectives qui se sont nouées depuis plus de 20 ans, entre les habitants de l’Adrar et Geneviève Courbois sont toujours aussi vivaces. C’est pourquoi elle organise une rencontre à Sainte-Marie de Ré avec le soutien actif de la Mairie de Sainte-Marie de Ré et le partenariat du Ré Working Business Club.

 

La reprise du tourisme, une opportunité pour les Enfants du Désert et tous les mauritaniens

Depuis l’arrêt brutal du Paris-Dakar et les attentats qui ont conduit l’Etat français à classer cette zone comme très dangereuse, la situation des nomades et de leurs familles s’est considérablement dégradée. Le tourisme a été interdit de facto. La manne financière qui en découlait s’est tarie. C’est pourquoi la reprise du tourisme, la zone est classé « orange » depuis peu, est une bonne nouvelle.

Elle va permettre aux parents, de vivre dignement en écoulant les produits touristiques locaux et d’appuyer les programmes gouvernementaux de développement. C’est pourquoi les 4 plus grands guides du pays seront présents en France et précisément sur l’Ile de Ré pour venir parler de leur  pays.

Maintenir une activité en Mauritanie, c’est permettre à des jeunes gens et des familles de rester dans leur pays d’origine et de contribuer à son développement plutôt que d’émigrer dans des bateaux de fortune et de risquer sa vie.

 

Opération de séduction sur l‘Ile de Ré, Place d’Antioche à Sainte-Mairie-de-Ré [1]

Le 7 juillet se situe en haute saison pour l’Ile de Ré : les touristes y sont nombreux et les propriétaires de locations sont présents. Les uns et les autres représentent un public de prédilection pour cet évènement.

Les rétais pourront préparer leur prochaines vacances (ils en prennent traditionnellement hors saison de février à avril). Le public pourra agrémenter son séjour sur l’ile  avec une animation qui ravira petits et grands.

De 14h à 18h, le public pourra retrouver à travers les films, des contes, les cérémonies traditionnelles du thé , l’histoire et les traditions de la Mauritanie.

 

  • Sur la Place d’Antioche, sous une grande tente traditionnelle, la buvette proposera le célèbre thé à la menthe et des pâtisseries
  • Dans la salle municipale, place d’Antioche : une vente caritative d’artisanat local mauritanien, rétais et d’autres régions de France permettra de contribuer aux actions de l’association.
  • Les quatre guides conteront et ce sera le plaisir des enfants que d’entendre ces fables et ces histoires du désert tout en dégustant des friandises.
  • Dans les locaux de la mairie, des films seront projetés sur l’Adrar et ses trésors.

 

  • L’entrée de la manifestation est libre.
    les conteurs seront payés au chapeau comme le veut la tradition !
  • L’artisanat local et les achats seront des contributions pour aider l’association Les Enfants du Désert.

 

Un peu d’histoire

C’est en 1996, avec l’arrivée du Charter « point-Afrique » qu’a débité cette grande aventure.  135 personnes ont pris le vol en 1996, ce sont plus de 25 000 qui se sont déplacées en 2003/2004.

Entre ces deux dates, la vie économique s’est développée autour du commerce. Les échanges se sont multipliés entre ces nomades fiers et secrets et les touristes désireux de trouver une certaine paix dans ces espaces infinis de dunes.
Guide touristique, Geneviève Courbois[2] a vu ses yeux se déciller lors d’une nuit alors que sa voiture était tombée en panne : des femmes insistaient pour lui donner un bébé. Elle a alors  réalisé que derrière l’image de carte postale, existait une très grande misère que les populations cachaient pour ne donner que le meilleur à voir.

 

La genèse de la création de l’association

Elle a décidé d’agir pour les enfants et en avril 1999,  a ouvert une maison de 30 enfants dans un quartier déshérité d’Atar. Le Maire de la ville lui  a confié ensuite l’année suivante 500 enfants au travers de 5 centres.  C’est ainsi que s’est créée L’association les enfants du désert en 2000. Elle vit  alors en Mauritanie 7 mois de l’année et les 5 autres en France recherche des financements, de parrains.

 

Une action humanitaire toujours d’actualité

Les 396 enfants dont s’occupe actuellement l’association au travers de 6 centres d’accueil,  continuent à bénéficier d’une bouillie très nutritive (800/900 calorie) une fois par jour hautement énergétique et équilibrée. Un suivi médical mensuel,  des actions éducatives pour leur éveil et la sensibilisation des mères à l’hygiène. Les bénévoles viennent au rythme des chartes hebdomadaires.

L’association a besoin d’un budget plus conséquent mais surtout de bénévoles. Les femmes mauritaniennes ont pris en charge certains centres. Il faut cependant 52 €/enfant et par an pour assurer la prise en charge d’un enfant.

 

Pour venir à la manifestation :

Place d’Antioche 17740 Sainte-Marie de Ré

Renseignement auprès de notre partenaire le Ré Working Business Club : 05 46 51 85 86

Plan : cliquez

 

A propos du Ré Working Business Club :

Le Ré-working Business Club est un centre et club d’affaires atypique, au cœur de Sainte-Marie, la « capitale » de l’Ile de Ré. Il est dirigé par eux femmes, Emmanuelle Amelin et Mireille Bonavéro. Sob objectif, faire battre le coeur économique de l’Ile en réunissant les entrepreneurs, les artisans, les starts-up mais aussi les entreprises traditionnelles.

Accompagnements, conseils d’experts, organisations de séminaires et d’événements, formations, communication, développement commercial et stratégie marketing sont autant de  panels d’actions proposés par deux dirigeantes pour accompagner les coworkers réguliers ou ponctuels

Mireille Bonavero – 60 ans – Gérante de Partners & CO

Vit sur l’île depuis plus de 20 ans. Une spécialiste du développement commercial et de la relation client en France et à l’étranger. Le terrain est son domaine de prédilection. Une particularité : a exercé dans le tourisme pendant une quinzaine d’années notamment en tant que gérante d’agences de voyages. Trilingue (anglais, espagnol).

Emmanuelle Amelin – 48 ans – Directeur Associé de Partners & CO

Vit sur l’île à l’année depuis près de 3 ans. Sa famille est rétaise depuis 5 siècles. Une spécialiste de la stratégie de communication et de marketing. Elle   a étudié et exercé dans six pays différents en indépendante ou à des postes de directeur de la communication, du marketing ou directeur conseil pour des PME ou de grandes entreprises.

Une particularité :  deux spécialités, le tourisme d’affaires et l’événement. C’est une grande consommatrice d’espace de co working. Bilingue Anglais.

 

Télécharger le communiqué : ici

 

Contacts  de l’Association des Enfants du Désert – Immatriculée sous le N° 017-3004626

Le site web : cliquez ici – Présidente : Geneviève Courbois

 

[1] Avec le soutien de la Mairie de Sainte-Marie de Ré et le partenariat du Ré Working Business Club

 

[2] Son époux était en poste à Nouakchott pour la coopération française

Par | 2018-06-26T18:44:01+00:00 26 juin 2018|Actualités générales, Actualites clients|0 commentaire

À propos de l'auteur :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.