5ème jour : grève de la faim face aux dégâts du clientélisme, un combat pour les bénéficiaires de Jwah

Quand on est attachée de presse et que ce n’est pas qu’un boulot alimentaire, on est proche de ses clients et de leurs causes.  Du moins en principe. C’est le cas pour Jwah Les agitateurs de Joie au service des enfants. Depuis quelques mois, L’association Jwah se bat pour faire entendre sa voix, parle des dérives qui se passent dans le 19e, lutte contre les dérives communautaires, les trafics en tous genre mais aussi pour permettre le même droit pour tous et notamment le droit au logement et les droits humains.
Une politique de la ville n’est pas faite pour accentuer les inégalités ou autoriser des petites filles de deux ans à porter le voile intégral…

Cela va vous paraître curieux car je ne suis pas réputée pour mon extrêmisme laic… Mais les habitants du 19e ne peuvent pas être laissés à l’abandon.

Oû s’arrête le travail d’une attachée de presse/relations médias, oû commence celui de la militante des droits humains ? Sans doute là …

Je m’inquiète pour ma cliente qui continue d’assurer sa mission mais qui va voir sa subvention diminuer de plus de 40 %.

Je suis outrée de voir que les droits humains sont bafoués partout et que des guerres de religion sont finalement encouragées dans un arrondissement qui prône le vivre-ensemble.
Karen Van Hamme en est à son 5e jour de grêve de la faim pour faire vivre une certaine idée de la laïcité, du vivre ensemble, de la justice.

Quand on lui dit, qu’elle peut domicilier son association ailleurs, elle s’insurge : « que vont devenir certains habitants qui, avant l’arrivée de Jwah, ne quittaient plus leur domicile et qui ont eu le courage de reprendre une vie sociale ? « Si vous voulez en savoir davantage, c’est ici :  http://jwah.fr/jardindejoie/

 

 Karen Voitus

Focus sur les activités de l’association Jwah – note d’infos du service de presse

Jwah, Agitatrice de joie au service des enfants.

Focus sur les activités de l’association

Il y a certes des centaines d’associations à Paris et beaucoup d’entre elles sont spécialisées dans l’action de quartier. L’action de Jwah s’ancre évidemment dans cette action de proximité notamment avec le café solidaire qu’elle ouvre à présent également le Dimanche. Mais elle met également en place des actions innovantes pour faire rimer le #vivre ensemble au quotidien dans l’ensemble de l’Ile de France.

Portraits 

Karen Voitus, Co fondatrice

On en peut pas parler de Jwah sans évoquer, Karen Voitus, omniprésente dans l’association et pourtant très discrète.

Elle cumule trois journées en une, semble disposer de 8 bras, d’un cœur énorme d’un sourire qui l’est tout autant et d’une aptitude à la zénitude particulièrement impressionnante.

Aussi à l’aise avec des jeunes à la langue souvent bien pendue qu’avec des personnes âgées qu’elle arrive à dérider, Karen c’est à la fois l’âme active de l’association (Directrice de la Coordination des Activités Solidaires, elle élabore les projets d’animation et assure le suivi des partenariats avec les équipes éducatives.) et la VRP de l’association.
Autant dire que les journées sont comment dire … pléthoriques.

Posée, elle a cette écoute particulièrement active qui lui permet de détecter les changements d’humeur de ses interlocuteurs et de les intéresser à chacun de ses propos.

Il faut la voir danser (sur du Ragga) avec les enfants, éclater de rire devant les facéties d’une des plus célèbres et volubiles habitante du quartier qui vient souvent rendre visite au café solidaire pour se rendre compte qu’elle a insufflé de la vie, de la confiance et de la joie. Elle pétille. De ses différentes formations et son parcours de vie atypique, elle a tiré un enseignement vivace : la joie se multiplie et se partage et petit à petit, ça redonne du bonheur  à vivre !

 

Lire la note d’informations dans son intégralité : cliquez iciKaren Voitus

Le printemps chez Jwah : en Avril, c’est le mois des femmes !

Le printemps d’activités hors les murs s’annonce tonique et joyeux comme chaque année, avec des prémices avant l’arrivée des hirondelles.

Mois des femmes : du 8 mars au 8 avril
Dans les actions itinérantes dans les foyers d’accueil, les centres sociaux, ou les autres structures qui nous sollicitent ainsi qu’au Café d’entraide de Jwah à Colonel Fabien, tout un mois sera consacré aux femmes : talents féminins, droits des femmes, prévention santé et prévention des violences faites aux femmes, etc. De nombreux thèmes seront abordés et les équipes qui agissent toute l’année en faveur des femmes convient aussi les autres associations et institutions engagées localement.

– Expositions Arts féminins et Femmes d’exception
Plusieurs artistes sont conviées à une exposition intitulée Arts féminins du 8 mars au 8 avril dans le quartier Chaufourniers et au Café d’entraide de Jwah. Leurs engagements artistique et souvent social et solidaire seront mis en avant pour faire connaître des talents de femmes qui inspireront les plus jeunes générations et encourageront l’expression artistique des femmes de demain.
Les Femmes d’exception, 8 figures nationales et internationales inspirantes et admirables, parmi tant d’autres, seront présentées au Café d’entraide de Jwah pour que les femmes d’aujourd’hui et de demain découvrent ou redécouvrent celles qui ont fait avancer les sciences, les arts, et les droits des femmes par le passé.

– Nous organiserons une journée conviviale et festive d’actions de prévention :
Journée Talents et paroles de femmes le 3 avril au Café d’entraide de Jwah et dans le quartier Chaufourniers / Colonel Fabien.
Au programme : stands dédiés à la prévention santé et à la prévention des violences faites aux femmes, brunch au profit des actions préventives de Jwah en faveur des femmes, goûter-débat, rencontres avec des acteurs et actrices engagés pour les droits des femmes, temps de parole partagée, et un concert pour conclure harmonieusement cette journée.

A lire ici 

 

Pour faire un don et semer la joie  c’est là 

Karen Voitus

Le premier numéro de la Revue la Rouge est sorti !

Les enfants de la cité-jardin ont réalisé le premier numéro de la revue La Rouge. Rouge comme  les murs de cette cité-jardin classé « patrimoine historique ».

Le principe ?  Devenir de véritables petit reporters en deux pages  et  faie vivre de l’intérieur les activités du Café solidaire.

Pour lire le premier numéro : c’est ici

 

Dimanche, Jour de Pâques, c’était la chasse aux oeufs pour les enfants mais également les Olympiades citoyennes !

Quelle magnifique illustration du Mieux-Vivre Ensemble que cette journée de Pâques.
Du Brunch avec des participants qui venaient du 13e arrondissement et d’autres habitants du quartier, des membres de la cité-jardin et surtout les enfants !

Pour lire la suite et visionner la vidéo , c’est :

Ce dimanche : c’est Pâques & c’est brunch !

paques 2016Ce dimanche, le ‪#‎brunch‬ du ‪#‎Cafesolidaire‬ de ‪#‎Jwah‬ aura bien lieu pour Pâques ! Le traditionnel agneau sera cuisiné à la créole, et suivi d’un gâteau au chocolat et de petits chocolats friture de Pâques

Rdv de 12h à 16h au 20 avenue Mathurin Moreau, au bâtiment A de la Cité jardin en brique rouge, près du métro Colonel Fabien ligne 2

Menu :
Pancotes (pancakes antillais)
Agneau farci aux épices créoles en plat principal
Gâteau au chocolat
Chocolats de Pâques
Boisson chaude
Jus de fruits

L’animation du jour pour toutes et tous est une chasse aux oeufs à 16h !

Tarifs
10 € pour les adultes (7 € pour les adhérents du #Cafesolidaire de #Jwah)
5 € pour les enfants (2 € pour les adhérents)
Adhésion annuelle au #Cafesolidaire : 5 €

Les bénéfices permettent de financer les actions de #Jwah : accueil et animations pour les enfants et familles en difficulté et les personnes isolées

 

En savoir davantage ? C’est
agneau farci a la créole