Le sommelier-vigneron ouvre sa boutique en ligne : #BSLS !

Le sommelier-Vigneron commence bien l’année !  Depuis la sortie officielle de ses millésimes en 2018, tous ses clients l’attendaient. La boutique, By Sébastien Laffitte Sommelier est désormais en ligne. Dès 9 h du matin, les amateurs de Bourgogne blancs et rouges, Saint Emilion et Côtes de Provence pourront acheter les précieux flacons de ses deux collections Essentielle et Absolue. 

#BSLS : By Sebastien Laffitte Sommelier

Elégante, aérée, colorée, chaleureuse, voilà la boutique en ligne #BSLS qui claque comme un Hashtag. Sa signature manuscrite rappelle les terroirs et surtout rappelle qu’elle est la création d’un homme qui a construit toute sa carrière autour de sa passion : le vin.

Conçue comme un magazine, la boutique symbolise tout l’univers du sommelier-vigneron Sébastien Laffitte,  à portée de clavier : connaitre les vins et leurs terroirs, offrir autant à boire qu’à découvrir, lire et partager. Vivre une expérience en somme, tant gustative que cognitive. https://www.bysebastienlaffitte-sommelier.com/lifestyle

Les internautes pourront non seulement commander en toute sécurité les bouteilles de leurs choix, appartenir à la communauté #BSLS, découvrir les accords mets/vins, les coups de gueule et même les playlists pour déguster les vins.

Vous pouvez déjà découvrir quelques vins en vidéos ici

L’ouverture de la boutique coïncidant avec la Saint-Valentin, #BSLS leur fait un joli cadeau : une remise de 20 % sur tous les rosés « S », ce joli Côtes de Provence AOP aux couleurs de l’Amour !

Le Sommelier-Vigneron : une signature qui s’affiche !

L’école hôtelière l’a consacré sommelier (il fut même l’un des plus jeunes sommeliers primés de France), il a entrepris de devenir vigneron et d’aller à la rencontre des viticulteurs d’excellence pour trouver le terroir de ses vins. Passionné d’œnologie, il a repris le fermage de parcelles en Provence (Près de Saint-Tropez), mais aussi en Bourgogne pour travailler ses vignes afin d’élaborer les vins qui lui conviennent.

Son leitmotiv ?  Des vins élégants qui n’emportent pas le palais, qui magnifient les mets et qui puisent se boire tout le long d’un repas. Des vins de garde qui peuvent déjà commencer à se déguster.  Il conçoit ses vins comme on crée une mélodie en y mettant toute sa sensibilité.

Une créativité et un savoir-faire plébiscité par les amateurs de bons vins : voici quelques témoignages à lire ici

 

En savoir davantage

Visitez le site web :  cliquez ici

Téléchargez le communiqué : cliquez ici

 

 

 

 

L’abus d’alcool est dangereux – A consommer avec modération

La Revue de presse du Grenelle de l’Emploi et du travail – SNC

La conférence de presse s’est tenue le mercredi 1er mars et depuis, plus de 500 personnes ont déjà signé le Manifeste.

Voilà un extrait de l’éditorial du dossier de presse :

Editorial

Gilles de Labarre, Président de Solidarités Nouvelles face au Chômage.

« Ce livret présente les réflexions et propositions de SNC pour l’emploi. »

Il est le fruit d’un travail exemplaire mené par un petit groupe de réflexion

[1] que je tiens à remercier chaleureusement et d’une démarche participative ayant associé plus de 130 contributeurs dans quatre territoires. Cette « marque de fabrique » est une constante de SNC qui a toujours pris un soin particulier à associer et à donner la parole à ceux qui vivent de près le chômage, qu’ils soient accompagnateurs ou chercheurs d’emploi.

Mais au fond, pourquoi « prendre position » ?

Solidarités Nouvelles face au Chômage est une association singulière. Dès l’origine, action et réflexion sur l’emploi et le chômage se sont toujours enrichies dans une dialectique associant  chercheurs d’emploi, bénévoles et experts tant internes qu’externes. Cette « parole » de SNC est reconnue pour les messages qu’elle porte mais aussi pour les valeurs qui la fondent : le respect des personnes et de leur liberté, l’attention apportée à la prise d’initiative et à l’expression des talents, le soin apporté à la relation d’aide, l’écoute bienveillante et sans jugement, la mise en avant de la parole et de la participation des personnes accompagnées.

Pour lire la suite :  téléchargez le dossier de presse

La semaine prochaine, la campagne de communication sera déployée en région

36bd124-417-650x-actu-grenelle

 

 

 

 

 

 

 

En attendant, un certains nombre de  médias ont relayé  le Manifeste  : cliquez sur les liens ou le nom des médias pour lire les articles

BFM TV :

RCF :

France info :

L’express :

Le Figaro :

L’AFP.

La Croix :

Les échos 

Le monde idées/opinions : 

les ASH :

La lettre de la formation :

Retrouvez tous les articles et émissions  de l’Association, c’est ici

 

Les articles d’annonce de l’expo Mères & enfants du Monde

exposition mères et enfants du monde

Une exposition très attendue !

Dans 11 jours, l’exposition photo de Christina Drakos, photographe et auteurs de plusieurs livres rassemblant ses clichés ouvrira place du Panthéon, à la mairie du 5e arrondissement.

L’occasion pour les parisiens et les franciliens en général de découvrir la seconde édition de Mères et enfants du monde, qui rassemble une quarantaine de clichés.

Un parcours inédit au pays des âmes… ou plus précisément de la lumière qui émane des âmes des enfants bien vivants, tantôt tristes, songeurs ou espiègles et des mamans qui les accompagnent.

Cette exposition permet de faire voyager le public au Vietnam, en Inde, au Pérou, en Slovaquie, à Chypre, en Birmanie ou au Maroc pour lui offrir ces instants de vie captés.

 

Bon à savoir

Les œuvres sont commercialisées au profit de la Fondation Sagapo.

Les prix varient entre 350 & 1500 € en fonction des formats

Un catalogue sera édité sur demande : 95 €/pièce.

Les acheteurs des catalogues et des œuvres recevront un reçu fiscal.

Voici quelques articles qui annoncent l’exposition .

Ce sont plus de 26 articles parus dans différents médias (blogs,  sites web spécialisée ou généralistes) qui ont annoncé la seconde édition de l’exposition photo Mères & enfants du monde.

Parmi ces derniers, des incontournables  tels Télérama, Connaissances des Arts, Que faire à Paris, Le Parisien Expositions, EVous, L’Oficiel des spectacles,…

 

Détails de certains articles   :

Cultur’elles :  cliquez ici 

Le parisien  expositions :  là 

l’Officiel des spectacles  ici 

Compétences photo :  lire

 

 

art-et-voix

competences-photos

connaissances-des-arts

fievent koikonfait l_officiel-des-spectacles le-parisien-exposo-photos-a-paris paris-e-vous parisien photophiles que-faire-a-paris ta-vu telerama

La finance Humaniste : les articles relatifs à Sophie de Brosses

Reconnue comme un expert de la gestion du patrimoine ,  Sophie de Brosses est paru dans la presse cette année et à plusieurs reprises dans les quotidiens nationaux.

Voici quelques articles  :

la croix :  lire ici

le Figaro : cliquez ici 

Sophie de Brosses

 Sophie de Brosses, Conseil en investissement financier

Membre de l’association FINANSOL en tant que personnalité qualifiée, la finance humaniste s’engage auprès de vous, milieux associatifs ou fondations, entreprises ou  familles, pour vous accompagner dans un conseil patrimonial global actif, avec le suivi nécessaire, de la mise en place d’un dispositif ponctuel, à un partenariat sécurisé à long terme.

Les recettes qui fonctionnaient hier ne sont plus pertinentes aujourd’hui. Il est indispensable de mettre à jour de la cartographie des risques et d’effectuer un suivi régulier d’année en année.

Recherche et innovation, les atouts de la Finance Humaniste

Le rôle de la finance humaniste consiste à mettre en oeuvre toutes ses compétences et sa réflexion au service de ses clients, pour trouver les solutions financières, patrimoniales, ou fiscales qui réunissent trois qualités:

– améliorer la rentabilité des placements de l’investisseur,

– sécuriser les dispositifs sur le plan fiscal et financier,

– et favoriser le lien social ou culturel, au bénéfice de tous.

Nous vous informons régulièrement sur les nouvelles différentes lois ou dispositifs permettant d’atteindre vos objectifs, et faisons évoluer les solutions choisies, tout en tenant le cap fixé. Membre de L’ANACOFI- CIF, la finance humaniste respecte les points clés qu’il nous faut démontrer pour chacun d’entre vous. CQFD:  Confidentialité des dossiers traités, Qualité du travail fourni, Franchise de la relation client ou partenaire, Disponibilité.

A propos de Sophie de Brosses

Après un parcours sans faille chez Rank Xerox, Sophie de Brosses a eu différentes fonctions de direction.

Elle a en effet occupé des postes d’administrateur,  de directeur du développement, de secrétaire général dans différentes maisons d’éditions.

La jeune femme s’est ensuite se tournée résolument vers le secteur financier depuis 2003 : optimisation fiscale, gestion patrimoniale, investissements financiers. Elle y a également occupé des postes de terrain, de management et de direction de fonds.

Sophie de Brosses est aujourd’hui présidente de la finance HUMANISTE.

Experte de la gestion patrimoniale et des investissements, elle écrit dans différents magazines spécialisés et participe à des conférences ou des émissions dédiées.

Pour visiter le site : c’est ici 

 

Le don en confiance dans les médias – Quelques éléments relatifs au rapport d’activité – avril 2016

Le rapport  annuel d’activité du Don en confiance est sorti : le voici 

N’hésitez pas à me contacter ici pour  le recevoir par voie postale  : ici

L’occasion de lire ce qui  a été réalisé en matière de  relations médias :

page 18

Page 19

& Page  20

135 articles et citations, 10 communiqués de presse, une note de presse qui ont permis d’informer l’ensemble des publics du Don en confiance dans la presse quotidienne  : 20 minute, La Croix, Libération, le Figaro Magazine, les news : la Tribune, valeurs actuelles, le nouvel économiste, l’expansion, la presse régionale, la presse spécialisée (Finances et gestion, Argent  & patrimoine, la Revue française de comptabilité, Agefi Actifs, tout sur mes finances), la presse féminine (Biba) et des sollicitations importantes  : Le Monde, Cash investigation, complément d’enquête  et BFM TV.

En matière d’audiovisuel, Europe 1, vivre FM, France Inter, France bleu ont évoqué du Don en confiance dans des interviews ou des émissions.

 

Cérémonie en l’honneur des lauréats du concours « la France s’engage au Sud »

Le mardi 5 avril, s’est tenue à la Résidence de France, la cérémonie de remise des diplômes aux lauréats de l’initiative « La France s’engage au Sud ». Plus de 80 personnes étaient présentes pour mettre à l’honneur les deux projets lauréats : Kamerpad pour son projet relatif à l’hygiène menstruelle et « les vergers écologiques de Tayap » pour leur projet d’agro écologie et d’écotourisme.

 

Pour lire l’intégralité de l’article, c’est ici 

Les droits des femmes commencent aussi par la santé et l’hygiène !

serviettes-kit Kmerpad

Quand Ingrid Zilo m’a parlé de son association, j’ai d’abord été estomaquée !  Comment  les femmes pouvaient-elles être démunies alors que les menstruations existent depuis la nuit des temps ? !

Les femmes ont toujours su se protéger lors de leurs règles ! Idées reçues ! Oui, il y avait un savoir ancestral  et certaines mousses permettaient d’absorber le flux mais non ce n’était pas toujours la panacée.

De surcroît, on ne parlait pas des menstruations ou alors de manière allusive, et ce quelle que soit la région du monde où l’on se trouvait souvent. C’était sale, tabou donc  les solutions utilisées n’étaient pas toujours connues de toutes.

Les traditions et leurs transmissions se sont perdues. Par dessus tout, les modèles économiques ont changé.
Les rurales sont devenues citadines : moins d’intimité, moins d’espace pour se changer dans les écoles. Peu de toilettes et dans des conditions d’hygiène parfois sommaires,  souvent déplorables.

Dans les campagnes, beaucoup, paradoxalement, ont perdu le contact avec la terre et le savoir à propos des herbes qui soignaient ou permettaient d’aborder cette période lunaire avec le plus de facilités, s’est volatilisé.

On ne peut plus cultiver le coton ou filer le tissu …. et celui qui reste à disposition est rare…. et cher !  On le revend plutôt que de l’utiliser pour les règles. Il ne reste que les moyens de fortune.

Sans parler des coûts prohibitifs des protections jetables.

Et c’est ainsi que les menstruations sont devenues un problème de santé publique et sociétal : l’absentéisme scolaire et au travail, les risques sanitaires se sont révélés au grand jour.

C’est pourquoi j’ai été enthousiaste à l’idée de prendre en charge les relations médias d’un tel sujet.

L’association a été primée lors de la manifestation la France s’engage au Sud et la récompense est venue des mains de notre président  de la République. d’autres prix ont été obtenus en Suisse. Elle est suivie par la Fondation Elle.

Voilà les premières retombées médiatiques  dans Marie-Claire.

Lire l’article dans son intégralité