L’Aveyron recrute, changez de vie !

 

Téléchargez le dossier de presse 

36 entreprises présentes, plus de 200 CDI et des dizaines de candidats déjà inscrits, voilà les chiffres du Jobdating l’Aveyron recrute. Organisé par le Conseil départemental de l’Aveyron, à Paris, durant le Marché des Pays de l’Aveyron, c’est un événement incontournable pour les franciliens qui veulent changer de vie !  

 

C’est pour répondre à la demande des entreprises aveyronnaises pourvoyeuses d’emploi que le Conseil départemental de l’Aveyron, organise ce Jobdating, le 12 octobre prochain, à destination des franciliens. L’Aveyron dispose en effet d’un faible taux de chômage et de nombreuses opportunités professionnelles dans divers secteurs d’activité : l’industrie, l’informatique, la mécanique, l’hôtellerie/restauration, la santé, l’agroalimentaire, les travaux publics, l’artisanat, l’agriculture… Tous les métiers sont concernés, de la fonction support aux compétences techniques.

Les Franciliens qui recherchent un autre emploi sont 67 %[1] à rêver de quitter Paris pour gagner une autre région.

 

L’Aveyron recrute, changez de vie !

L’Occitanie arrive en second choix des destinations plébiscitées.

Le coût de la vie, le temps passé dans les transports et le manque de proximité avec la nature sont les trois premières raisons pour 84 % des cadres qui souhaitent quitter la région francilienne ! [2]

Leur demande ? Un meilleur équilibre vie professionnelle/vie privée. Ils voient cette dernière réduite à la portion congrue ! « On peut faire plus avec moins » déclarent certains témoins et c’est ce que confirment les néo-aveyronnais qui se sont installés en Aveyron [3].

Une meilleure qualité de vie, une vie plus saine et moins stressante sont les mots qui reviennent dans la bouche de ceux qui ont sauté le pas.

 

Le Jobdating L’Aveyron recrute : mode d’emploi

L’objectif est certes, de répondre aux besoins en compétences des entreprises, mais aussi et surtout, de proposer un accompagnement attentif et chaleureux à l’ensemble des personnes désireuses de changer de vie ; et ce, afin de garantir le meilleur succès à leur installation. C’est cette approche de l’accompagnement personnalisé qu’ont souhaité privilégier le Conseil départemental de l’Aveyron et ses partenaires.

Les candidats au départ ou à la mobilité sont invités à se connecter sur le site https://www.laveyronrecrute.com/job-dating/paris-bercy-le-12-octobre-2019/  : ils répondront aux offres d’emplois, y recevront leurs invitations et pourront prendre rendez-vous avec les entreprises présentes.

 

1000m2 pour trouver son opportunité de changer de vie

  • Un espace entreprise dans lequel les candidats inscrits pourront rencontrer les recruteurs, des interlocuteurs de la reprise/création d’entreprise, de la formation professionnelle ou de l’aide à la reconversion
  • Un espace dédié aux villes et villages de l’Aveyron désireux de mettre en valeur l’attractivité de leurs offres et l’accompagnement déployé pour faciliter la mobilité des franciliens vers l’Aveyron.
  • Un espace convivial sera dédié à la rencontre avec 5 témoins (anciens franciliens aujourd’hui installés en Aveyron, notamment après la première édition du Job Dating en 2018)

 

S’accréditer pour venir à la manifestation : 06 22 78 71 38

Une salle de presse et d’interviews dotée du WIFI est à la disposition des journalistes pour la journée.
N’hésitez à vous accréditer pour venir à la manifestation : rencontrer les recruteurs, les ambassadeurs, les organisateurs

Les places sont limitées dans la salle de presse.

 

Lieu : les salons de l’Aveyron, 12 rue de l’Aubrac 75012 – Paris le 12 octobre 2019 de 9h à 19h – Métro : Cours St Emilion (ligne 14)

Contacts :

Conseil départemental de l’Aveyron – Service Marketing du Territoire et Accueil de Nouvelles Populations

 En savoir davantage sur l’opération l’Aveyron recrute ? 

Téléchargez 3 questions à : cliquez

www.laveyronrecrute.com

S’inscrire :  cliquez ici pour accéder à la page d’inscription du Jobdating 

Ils l’ont fait : cliquez ici

Téléchargez le communiqué de presse : cliquez

 

 

 

 

 

[1] Ces chiffres sont issus d’une étude menée par le groupe HelloWork (plusieurs plateformes d’offres d’emploi dont Regions, Job, Parisjob et Cadreo)

 

[2] https://www.lepoint.fr/societe/80-des-cadres-franciliens-revent-de-quitter-la-region-parisienne-28-08-2018-2246302_23.php

[3] https://www.europe1.fr/economie/deux-franciliens-sur-trois-revent-de-poursuivre-leur-vie-professionnelle-en-region-avec-moins-dargent-en-province-on-peut-faire-plus-3908021

Atelier Master mind

A l’ère de l’engagement et de l’instantanéité,

peut-on encore tabler sur les #RP pour booster son business ?

Marie-Pierre Medouga, ancienne vice-présidente du SYNAP, consultante en communication, formatrice.

C’est une question d’importance que se pose tout·e dirigeant·e  d’organisation ou d’entreprise. Aujourd’hui encore plus qu’hier, il ou elle pilote avec des indicateurs de performances, ces fameux KP’Is qui mesurent l’efficacité des actions de communication. Les #RP, entendez les relations-presse, font-elles le poids face aux posts Facebook, Instagram, SnapChat, Youtube, aux tweets, aux blogs ?

 

Quand l’information est déjà livrée, en une seconde et un clic, aux consommateurs, donateurs ou usagers, en reprenant exactement le message voulu par l’organisation, que valent vraiment les Relations-Presse aujourd’hui ?

Elles se modernisent, utilisent les nouveaux médias,  les Data, voire l’intelligence artificielle… Elles condensent leurs infos, diffusent des vidéos, se transforment pour mieux épouser les tendances et les besoins des journalistes Online ! Et elles deviennent des « e.RP  » ! Paradoxalement, c’est en s’appuyant sur les fondamentaux , que les #RP sont d’autant plus efficaces, pour générer du business, des « leads » et développer les contacts avec les prospects.

Ce sera le thème que  j’aborderai lors de la première édition des « Com & Purpose », un événement proposé par notre partenaire NG & Co, dans son atelier Mastermind, le jeudi 31 janvier de 9h à 11h  au Phare, L’espace de Coworking de Limoges.

Inscription et réservation :   https://bit.ly/2FFAeyb

 

lire l’article dans son intégralité :

A propos de NG & CO :

Sandrine NGOMA, est fondatrice et dirigeante de NG&CO Consulting, cabinet de conseil holistique spécialisé dans l’accompagnement en stratégie et performance des marques et des organisations.
Notre approche est de vous apporter les fondations nécessaires à votre croissance économique à travers des stratégies marketing, de communication et des leviers sur-mesure de développement commerciaux efficaces et d’influence.
Notre conviction est que la puissance de notre expertise est sine qua non à notre capacité de pouvoir agir, intervenir et nous intéresser à la dimension structurelle de votre entreprise dans sa globalité. A savoir, améliorer tant vos compétences métiers qu’optimiser votre capital humain. En sorte, ramener vos ressources humaines et leurs soft-skills au cœur de votre approche d’expansion organisationnelle.
Fort d’une galaxie d’experts métiers pour révéler tant les savoir-faire que les savoir-être, NG&CO Consulting se veut partenaire pour aborder les transformations digitales et structurelles en toute sérénité.

2019, une année pleine de surprises ?

2018 est mort ! Vive 2019 !

2019 vient à peine de commencer qu’on sait déjà qu’il faudra parier sur la réactivité, la créativité,  la résilience et la capacité à imaginer, innover pour fédérer les équipes et les communautés !

Bien des graines ont été semées en 2018 qui vont éclore en 2019, car la vie trouve toujours son chemin. L’année  naissante nous montre déjà  combien les valeurs d’engagement, la transparence, l’éthique, l’équité sont au cœur des préoccupations de nos publics.

Parions sur la surprise, l’étonnement, la capacité à susciter  l’intérêt,  l’envie de partager, de dialoguer et de créer ensemble.

Une philosophie que nous mettons en pratique  quotidiennement en vous proposant des stratégies de communication bien pensées, adaptées à vos exigences, souvent futées et compétitives.

Nous serons à vos côtés,  en 2019, quel que soit le mode de collaboration pour :

  • Concevoir vos stratégies de communication et de relations publics
  • dynamiser vos relations avec vos publics : clients, fournisseurs, prospects, médias, investisseurs
  • vous accompagner dans vos transformations digitales,
  • former vos collaborateurs,
  • créer et gérer vos événements
  • élaborer vos campagnes de e.reputation.

Une équipe de professionnels à vos côtés :

Sandrine Ngoma, spécialiste de  l’univers du luxe et des stratégies de transformation digitale,

Emmanuelle Amelin, infographiste, qui crée les supports de communication digitaux et print,

Michel Rebiere, directeur artistique de formation, fournisseur de cadeaux d’affaires et d’objets promotionnels,

Martine Cartier, Attachée de presse, rédactrice web pour les questions industrielles et environnementales

Delphine Grenon pour les stratégies de communication des ONG, le fundraising et le management culturel,

Claire Delestrade, spécialiste des stratégies de communication des collectivités,

et moi-même,

 

Vous souhaitons une très belle année 2019 !

 

Marie-Pierre Medouga-Ndjikessi

Directrice de publication

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Contactez-nous

Téléchargez la plaquette de présentation : cliquez ici

405 acteurs des politiques territoriales de l’emploi réunis au Palais des Congrès de Bordeaux

Les journées nationales des Maisons de l’Emploi et des PLIE, les 18 & 19 décembre 2019

Les 18 et 19 décembre, au Palais des Congrès de Bordeaux, se dérouleront les journées nationales des Maisons de l’Emploi et des PLIE. Avec 9.36 % de la population en situation de recherche d’emploi, la France ne peut se passer de ses territoires et des politiques territoriales de l’emploi parfaitement adaptées aux réalités du terrain pour lesquelles elles ont été construites. Elles s’intègrent parfaitement dans les orientations du gouvernement, au regard du Plan d’Investissement des Compétences (PIC), et de la stratégie de prévention de lutte contre la pauvreté et plus particulièrement du futur Service Public de l’Insertion (SPI) souhaité par le président de la République. C’est ce que viendront affirmer avec force les acteurs de terrain durant ces deux jours.

 

Monsieur Alain Juppé ouvrira ces journées qu’il accueille dans le Palais des Congrès de Bordeaux. Les 405 acteurs des politiques territoriales de l’emploi plaideront pour que l’Etat puisse consolider et pérenniser les initiatives des Maisons de l’Emploi et des PLIE qui constituent un maillage fin et efficace sur les territoires. C’est la raison pour laquelle, l’Assemblée nationale a voté l’ouverture d’une ligne financière pour les Maisons de l’Emploi, dotée de 5 millions d’euros, le Sénat a, quant à lui, voté une hausse des crédits à hauteur de 10 millions. L’Assemblée nationale aura la charge de déterminer le montant final qui sera alloué aux Maisons de l’Emploi. 7 millions sont souhaités par le réseau national. Monsieur Olivier Noblecourt, Délégué Interministériel à la Prévention et à la Lutte contre la Pauvreté des enfants et des jeunes, en charge de ce Plan Pauvreté, clôturera les journées nationales.

Des outils d’insertion, de formation et d’emploi, indispensables,

  • 100 MDE, 150 PLIE, 448 facilitateurs, voici en quelques mots, l’état à ce jour du réseau national des politiques d’emploi et d’insertion animé par l’Alliance Villes Emploi.

en parfaite adéquation avec les objectifs de la politique nationale de l’emploi.

Le président de la République a annoncé le 13 septembre dernier sa stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté. Parmi les engagements, a été proposée la création d’un « Service Public de l’Insertion » (SPI). Ce service propose un lieu unique pour accueillir toute personne éloignée de l’emploi, pour qu’elle puisse bénéficier d’un accompagnement individualisé. Les PLIE et Maisons de l’Emploi, outils territoriaux efficaces de retour à l’emploi souhaitent participer à la réflexion et à la construction de ce Service Public de l’Insertion.

Et en 2018-2020 ?

Le gouvernement a lancé le Plan d’Investissement des Compétences (2018-2022), au sein de ce dispositif, l’Appel à Projets 100 % inclusion vise à “former un million de jeunes et un million de demandeurs d’emploi peu qualifiés, transformer en profondeur le système et permettre aux acteurs d’expérimenter dans les champs de la formation professionnelle et de l’accès à l’emploi ou l’activité.” De nombreuses actions menées par les Maisons de l’Emploi, les PLIE et les facilitateurs peuvent s’inscrire dans les objectifs du PIC et en particulier de cet appel à projets.

Et pour aller plus loin :

7 bonnes pratiques mises en œuvre par les Maisons de l’Emploi et les PLIE [1]

  1. Soutien personnalisé à la création d’entreprise (Maison de l’Emploi de Bordeaux, Nouvelle-Aquitaine)

En Nouvelle-Aquitaine, le dynamisme des créateurs d’entreprise est patent mais la complexité des procédures rebute encore ceux qui souhaitent retrouver une activité. Il s’agit de rencontrer les professionnels en un lieu unique et de poser l’ensemble des questions juridiques, commerciales et stratégiques. Les créateurs font ensuite l’objet d’un suivi personnalisé.

 

  1. Mobilité (La plateforme emploi PLIE du Valentinois, AURA)

La mobilité est l’une des grandes revendications des Français.  En effet, le manque de mobilité est un frein à l’emploi. Les personnes les plus éloignées de l’emploi n’allaient pas en formation ou aux remises à niveau par manque de moyens de transports. Le PLIE a construit une plateforme mobilité afin de trouver des solutions probantes : financement d’un permis, achat d’un vélo ou d’un véhicule. La mobilité touche autant les jeunes que les séniors et elle est également genrée. 500 personnes/an sont passées par cette plateforme avec une mobilité autonome et durable.

 

  1. Inclusion des séniors : (Maison de l’Emploi Alès Cévennes, Occitanie)

Il s’agit d’appuyer les recherches d’emploi et de consolider les acquis et les compétences des séniors (40/65 ans). Le taux de chômage de cette tranche de population est en effet très élevé. La MDE a permis de faire évoluer leurs outils de recherche d’emploi (smartphones, internet) et les a remis en dynamique positive. Des résultats probants : 100 % de réussite pour une approche personnalisée et différenciée.

 

  1. Diversité et Mixité (Maison de l’Emploi Ouest Provence, PACA)

Dans l’Ouest de la Provence, près de Istres, il y a des demandes d’emploi non pourvues essentiellement parce que ce sont des emplois perçus comme masculins, dans ce bassin d’emplois traditionnellement industriel. Réinsérer la population féminine souvent sans qualifications, la former et lever les obstacles fait partie des fonctions de la MDE. Un parcours a été conçu qui comprend la visite en entreprise pour découvrir les métiers, une remise à niveau et soit un retour à l’emploi direct, soit une formation qualifiante. 72 % d’issues positives.

 

  1. Accompagnement RH des TPE (Maison de l’Emploi et de la Formation Professionnelle du Pays de Brest, Bretagne)

RH TPE est un dispositif ressource plébiscité et essaimé de soutien gratuit et personnalisé en gestion des Ressources Humaines pour les Très Petites Entreprises. Il s’appuie sur des outils pratiques, un logiciel dédié et une méthodologie forte. La rencontre en face à face avec le dirigeant est déterminante pour soutenir la TPE et répondre immédiatement aux besoins exprimés.  Des groupes de travail permettent par la suite de répondre collectivement à des problématiques clairement identifiées sur le territoire.
98 % de taux de satisfaction des dirigeants soutenus.

  1. Formation aux nouveaux métiers autour de la performance énergétique 4 Maisons de l’Emploi (MDE Lens Liévin Hénin Carvin, MDE Lille Lomme Hellemmes, MDE en Cambrésis, MDEF du Saint Quentinois, Hauts de France)

Une plateforme de formation à deux pas du chantier ! Le dispositif FIT 2.0 (Formation Intégrée au Travail) permet aux professionnels du bâtiment de se perfectionner sur leurs lieux de travail en équipant certains chantiers de plateformes pédagogiques mobiles. L’objectif est de développer, avec des formateurs spécialisés, une ingénierie, des outils et une méthodologie en vue d’accompagner le développement des compétences des professionnels autour des thématiques de performance énergétique.

  1. Former et détecter les nouveaux métiers du numérique (Maison de l’Emploi du Territoire de Plaine Commune, Ile de France)

Le numérique a durablement transformé les pratiques et les métiers. Le numérique pose donc de nouvelles problématiques de recrutement aux entreprises et offre parfois de nouvelles opportunités en matière d’emploi. Pour répondre à ces enjeux, la MDE du Territoire de Plaine Commune a mis en place depuis 2013 une action spécifique de GPTEC numérique visant à faire accéder des demandeurs d’emploi locaux à ces métiers.

[1] Retrouvez les exemples et les témoignages dans le dossier de presse

Téléchargez le programme  : ici

Téléchargez le communiqué de presse :

 

Téléchargez le dossier de presse : cliquez ici

 

RGPD, RP, fichiers, journalistes et pratiques au quotidien !

 

Un petit mot sur le RGPD et les #RP puisque j’ai vu ça et là des posts ici et sur d’autres réseaux sociaux. Le sujet me passionne : juriste de formation, j’avais suivi les travaux réglementaires et législatifs et je voyais venir le grand chambardement qui allait vite nous conduire au capharnaüm ou » bololo » pour utiliser le dernier mot à la mode alors que je siégeais encore au conseil d’administration du SYNAP.

 

 

Par ailleurs, j’ai la chance de collaborer avec Laure-Isabelle Ligaudan qui a formé les agents de la CNIL et fait le premier master sur la « Privacy » et j’ai fait appel à Nicolas Préteceille pour co-animer avec moi la formation dédiée aux élus du Nord sur la question. Nous avons prévu d’animer des formations sur l’ensemble du territoire notamment avec nos partenaires.

Quelques mois après la mise en application, où en sommes-nous ? Nous ? Oui nous, professionnels des relations publics non seulement avec les journalistes mais aussi avec nos clients, nos commettants mais aussi les entreprises partenaires. Nous qui avions accumulé des tonnes et des tonnes de données sensibles ou non dans nos ordinateurs et serveurs et qui bien souvent ne savions même pas qu’elles étaient là !

Un gros travail d’identification

Qu’est ce qu’une donnée personnelle ?

L’article 4 du règlement est précis…mais pas tant que cela[1] !

[…] toute information se rapportant à une personne physique identifiée ou identifiable (ci-après dénommée « personne concernée ») ; est réputée être une « personne physique identifiable » une personne physique qui peut être identifiée, directement ou indirectement, notamment par référence à un identifiant, tel qu’un nom, un numéro d’identification, des données de localisation, un identifiant en ligne, ou à un ou plusieurs éléments spécifiques propres à son identité physique, physiologique, génétique, psychique, économique, culturelle ou sociale ; « .

Puisque l’adresse de courriel figure publiquement dans une base de données, suis-je fondée à l’utiliser sans demander l’accord  du journaliste ? Ou bien la transmettre à un·e confrère·soeur ? La photo qui figure sur la page LinkedIn du journaliste ? Son numéro de portable ?  L’endroit où il·elle se trouvait professionnellement ?

En laissant des indications à celle qui devait me succéder dans une mission de relations-presse, je lui avais donné des indications et des usages de travail des journalistes avec lesquels j’étais en contact. C’était en janvier dernier. Je serais largement hors des clous aujourd’hui. C’est toute une manière de travailler qui se modifie car je détenais des données personnelles et je ne pouvais les transmettre qu’avec l’accord du journaliste en question.

En effet, l’accord des journalistes ne se présume plus. Il se demande et nos prestataires de fichier-presse doivent nous l’attester. Ensuite, il implique désormais qu’on ne se transmet plus les fichiers-presse sans prendre soin de se mettre à notre tour en conformité. Ainsi, lorsqu’on obtient un fichier, sans savoir le pourquoi du comment, nous ne sommes pas en règle. Ce fichier, il faudrait le notifier quelque part et faire automatiquement un registre des traitements. Et s’assurer que les journalistes ont un droit de modification. Ce qui revient à vérifier qu’ils ont bien accepté de recevoir nos informations au préalable quand bien même, ils figurent sur un fichier presse. Celles et ceux qui passent désormais un temps plus important à relancer les journalistes, le savent bien : ce n’est pas toujours une sinécure !

Une petite révolution qui modifie des pratiques qui auront bien duré 15 ans durant lesquels, on a fait un peu ce que l’on voulait avec les données personnelles.

Et je ne parle pas de l’utilisation des téléphones portables qui s’est généralisée pour les relances et l’envoi de sms.

Cela étant, ces changement valent pour tout fichier… Cette même précaution est indispensable pour les fichiers relatifs à nos clients ou prospects. Cette nouvelle réglementation contient d’ailleurs certains points qui vont se télescoper avec notre obligation de confidentialité ou de transmission dans le cadre de notre évaluation mensuelle ou de nos bilans de fin de mission.

Déjà, certains salons professionnels ne communiquent plus toutes les coordonnées des journalistes présents. Ils ne donnent que le nom du média. Il va nous falloir l’expliquer au client et ce ne sera pas toujours chose aisée !

Réformer nos pratiques

Etablir un registre de traitement est donc une condition sine qua non. Ce qui permettra de se poser la bonne question : de quelles informations ai-je besoin et qu’est ce que je fais des autres ? Qui sera le·la délégué·e aux données personnelles au sein de votre organisation (le DPO) et quels seront les niveaux d’autorisations.

Les niveaux d’autorisation ? «  Oui ! Pensez aux FBI  ! » ai-je dit en riant aux élus lors de ma dernière formation  alors qu’ils me demandaient le pourquoi d’une telle comparaison.

Quels sont les degrés d’habilitation pour connaitre une données sensibles et la traiter ? Qui a qualité ou le niveau de confidentialité requis pour la traiter au sein de votre organisation ?

Un numéro de portable est-il public ou privé ? Qui va déterminer à quel moment, il est indispensable de l’avoir et le niveau d’autorisation ? Puis-je le transmettre à mon client ?

On revient à nos pratiques de la fin des années 1990 où l’on gravait dans le marbre que le fichier presse et son enrichissement était la propriété exclusive de l’attachée de presse (le véritable DPO en la matière) et qu’elle ne saurait divulguer ainsi les données qu’il contient.

Et quid des mentions sensibles ? Si vous indiquez que telle personne mange ou non du porc, ou si vous connaissez telle allergie d’un client, d’un journaliste ou d’un de vos employés ou certains éléments de sa vie privée, par exemple, c’est une donnée sensible.

« Un tel déteste être à la même table qu’une telle «, « telle autre déteste vraiment ce type de sujets », « un tel ne supporte absolument pas une seule relance téléphonique » : ces mentions fréquentes sur nos fiches sont désormais interdites ! Certes, elles étaient bien utiles pour éviter des drames sans doute lors de déjeuners de presse ou de voyages de presse et ce n’était pas seulement une affaire de bon sens. Cela participait aussi à notre performance et notre efficience relationnelle. Nous avons des missions… parfois délicates mais l’écrire nous expose aujourd’hui à contrevenir au RGPD. Je ne vous rappelle pas les déboires de certains dans un syndicat dont je tairai le nom.

Une révolution (oui encore une !)

Il va nous falloir retrouver (et faire travailler ) la mémoire et cela ne peut pas vraiment nous faire du mal. Autrement dit, collecter moins de noms sur nos fichiers, moins de données à stocker et moins de risques ou de maillons faibles. Après un petit temps d’adaptation, je dirais que c’est tous bénéfices !

J’y vois aussi une plus grande maîtrise pour les journalistes qui vont reprendre le contrôle de leurs boîtes mails, sur-envahies de courriels. Et inévitablement un autre rapport de force devrait s’instaurer. Rassurons-nous ! Ce n’est pas la fin de notre métier, ni de notre fichier, ce n’est même pas la fin de cette intermédiation que nous chérissons tous.

J’y verrais même des relations un peu plus apaisées : parfois certains types de communication-presse s’apparentent tant à de l’e.mailing  ou de l’envoi de masse que les boites  électroniques des journalistes sont vraiment saturées. Recevoir 300 ou 400 mails par jour et en moyenne (souvent davantage ! ), n’est en effet, ni une activité soutenable, ni durable et c’est extrêmement chronophage !

C’est la raison pour laquelle notre agence plaide pour que les journalistes puissent s’abonner à nos newsletters d’informations en fonction de leurs besoins et envies. Bien sur, cela ne diminuera pas les autres types de sollicitations mais cela donnerait plus de poids et de force à nos informations.

Une excellente occasion de se concentrer enfin sur le cœur de notre métier ? La relation et la mise en lumière d’informations sourcées.

Pour mémoire, l’IPS propose une formation intitulée « Et vous ? Où en êtes-vous avec le RGPD » dédiée aux entreprises, agences de communication et les collectivités territoriales.

Pour en savoir davantage ? Cliquez ici et vous recevrez le catalogue des formations. Dans le message, demander : plaquette de formations

Cette formation est « datadockée » via Coopaname

 

Baccalauréat 2018 : Cérémonie des Bacheliers de l’Institut Télémaque

 

 

 

Baccalauréat 2018 : un grand pas est franchi pour l’égalité des chances !

Cérémonie des bacheliers le 12 juillet 2018 à 18h30 aux Invalides

 

Le parcours de réussite des jeunes Télémaque se clôture en beauté aux Invalides le jeudi
12 juillet 2018 à 18h30 par la cérémonie des Bacheliers. Messieurs Cédric Villani, médaille Fields 2010 et député de la cinquième circonscription de l’Essonne, Charles Lantieri, Directeur Général Délégué de FDJ  et Président de sa Fondation d’entreprise et Jean-Philippe André Président de Haribo France débattront sur le thème : « La réussite est-elle une question de chance ? » Les médailles seront décernées par plusieurs entreprises partenaires sous les yeux des parents, des tuteurs et référents pédagogiques et des autres invités. 80 filleuls et 250 personnes sont attendus pour cet événement. C’est véritablement le point d’orgue de l’Egalité des Chances pour l’Institut Télémaque qui aura accompagné ces jeunes de la 5ème à la terminale.

 

Paris, le 20 juin 2018 – C’est la fin de 6 ans d’un accompagnement aussi enrichissant que varié pour ces tout jeunes titulaires du Baccalauréat.  Cette cérémonie clôture en effet un parcours d’accomplissement exemplaire. Une cérémonie à la symbolique très forte, tout autant que le lieu dans lequel elle va se dérouler :  La superbe Salle Turenne[1] aux Invalides. Un monument chargé d’histoire qui abrite le tombeau de Napoléon 1er, fondateur de cette institution maintenant multiséculaire : le baccalauréat.

Pour Charles Lantieri, Directeur Général Adjoint de FDJ et Président de sa Fondation d’entreprise  « La Fondation d’entreprise FDJ souhaite jouer un rôle actif pour l’égalité des chances en accompagnant les personnes en difficulté d’intégration, quelles qu’en soient les raisons (âge, handicap, précarité économique, sociale et culturelle…), et ce dans une démarche leur redonnant les clés et la confiance en leur potentiel pour se réinsérer et trouver leur propre chemin vers la réussite. » 

L’institut Télémaque, l’un des champions de l’égalité des chances

Selon le rapport réalisé par l’OCDE avec une vingtaine d’équipes de chercheurs du CNESCO* : la France est le pays le plus inégalitaire en Europe dans son éducation, particulièrement dans le secondaire. L’ascenseur social est en panne. L’impact de l’origine sociale sur les performances scolaires des élèves de 15 ans a augmenté de 33% depuis 2002. De ces inégalités sociales et territoriales s’ensuivent de fait des inégalités de traitement, de résultats et d’orientation. La problématique de l’égalité des chances concerne une population importante avec 1,2 million de boursiers dans le secondaire et plus de 1 000 établissements d’éducation prioritaire, dont 364 en REP+.

Pour pallier cette inégalité, l’Institut Télémaque a mis en place un dispositif innovant : accompagner les élèves le plus tôt possible : dès la 5ème. Sélectionnés (par le mérite, la motivation, et la situation sociale), ils bénéficient d’un soutien financier et d’un double tutorat, qui associe un référent pédagogique et un tuteur d’entreprise, salarié volontaire d’une entreprise partenaire. Tous deux ont pour mission de leur ouvrir un horizon plus large et de les accompagner dans leurs choix, en vue de préparer leur avenir.

Téléchargez le rapport annuel 2017 : cliquez ici

Des résultats probants

Selon le rapport ADASI (diagnostic stratégique dont a bénéficié l’association, en tant que finaliste de “la France s’engage”), l’Institut Télémaque apporte une réponse pertinente au regard des besoins et des enjeux sociétaux des jeunes de la 5ème au bac, notamment via son positionnement différenciant : le développement de potentiels, le double tutorat, l’absence de silos, l’ouverture au monde.

 

97 % de réussite au Bac contre 88 moyenne nationale

60 % de mentions au bac contre 54 % moyenne nationale

100% des filleuls intègrent l’enseignement supérieur (dont 29% en Prépa, 10% en Ecole)

97% des Alumni[2] en âge d’insertion ont trouvé un emploi

 

Le déroulé de la cérémonie :

18h30 : accueil des invités

19h00-20h20 : Cérémonie salle Turenne

19h00-19h15 : Ouverture de la cérémonie par Henri Lachmann et Ericka Cogne, respectivement Président et Directrice Générale de l’Institut Télémaque

19h15-19h30 : Interview d’un trinôme : Aminata, sa référente au Lycée Janson de Sailly et sa tutrice, cadre chez Total

19h30-19h45 : Table ronde, invités : Messieurs Cédric Villani, Charles Lantieri et Jean-Philippe André : « La réussite est-elle une question de chance ? » 

19h45-20h05 : Remise des médailles par une entreprise partenaire

20h05-20h20 : Pitch 3 alumni : qui étais-je enfant et qui suis-je aujourd’hui ?

Venir à l’événement (réservé aux journalistes ou au blogueurs·euses)

Si vous souhaitez assister à la cérémonie, il vous suffit de répondre à l’invitation transmise par voie postale ou à me contacter en cliquant ici. Les inscriptions sur liste sont impératives pour cause de sécurité. Vous souhaitez interviewer Ericka Cogne ou contacter sur ce sujet précis, les services presse de Messieurs Villani, Charles Lantieri, Jean-Philippe André: contactez-moi : 06 22 78 71 38

 

Tous les chiffres sur le Baccalauréat figurent dans le rapport annuel 2017 : téléchargez-le cliquez ici !

 

En savoir plus sur l’Institut Télémaque : Acteur pionnier de l’égalité des chances dans l’éducation, l’Institut Télémaque accompagne des jeunes issus de milieu modeste motivés pour réussir, pour leur donner toutes les chances qu’ils méritent grâce à un double tutorat école-entreprise (chaque jeune est accompagné de la 5ème à la Terminale par un tuteur en entreprise et un professeur de son école). En France, 30 % des enfants de cadres sortent diplômés d’une grande école ou de l’université à un niveau bac +5 ou plus contre seulement 7 % des enfants d’ouvriers. Pourtant, l’ascenseur social fonctionne pour les élèves suivis par l’Institut Télémaque. Les résultats qu’ils obtiennent au baccalauréat sont remarquables et supérieurs à la moyenne nationale : 100% de réussite au brevet (versus 89% moyenne nationale), 97% de réussite au bac (versus 88% moyenne nationale), 100% des filleuls accèdent aux études supérieures, et 97% des alumni en âge d’insertion ont trouvé un emploi.

A travers le projet Télémaque, le monde de l’entreprise et le milieu éducatif unissent leurs forces pour permettre aux jeunes de voir leur avenir en grand.

 

 

 

 

A propos Fondation d’entreprise FDJ®

Après 25 ans d’action en faveur du sport pour tous, la Fondation d’entreprise FDJ® fixe un nouveau cap à son action et s’engage désormais pour favoriser l’Egalité des chances par le jeu, dans les domaines de l’éducation, la formation et l’insertion avec un nouveau programme d’action sur 5 ans.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Téléchargez le communiqué :  ici

Vidéo de la cérémonie des bacheliers 2017 

[1] Située au rez-de-chaussée de l’aile Orient, la salle Turenne est l’un des quatre grands réfectoires de l’Hôtel royal des Invalides 1 construit par le roi Louis XIV. Les invalides venaient y prendre leur repas deux fois par jour. Des bancs et des tables étaient installés le long des grands côtés du réfectoire.

 

 

 

[2] Anciens filleuls

Séminaire Cowork’Training : Réveillez la femme leader en vous !

Du 15 au 16 juin inclus –  Séminaire Cowork’Training,  une formation sur l’Ile de Ré

Comme des milliers de femmes entrepreneures et collaboratives ou les managers au féminin

vous avez le vent en poupe et vous voulez développez votre carrière ?

Dans les espaces de coworking, vous avez découvert la force du groupe pour développer votre activité

et recréer du réseau centré sur le partage et la coopération.

En tant que salariée, vous avez su développer l’intraprenariat, l’autonomie et la collaboration

Vous souhaitez travailler votre leadership, prendre davantage de risques, augmenter votre confiance en vous ?

Vous voulez devenir le leader que vous sentez sommeiller en vous ?

Devenez ce que vous êtes et rejoignez-nous les 15 & 16 juin prochain !

ce sont deux jours qui vont changer votre vision des choses et vos croyances !

Inscription au Séminaire Cowork’Training  : 06 22 78 71 38 ou remplissez le formulaire ici 

Participez au séminaire Cowork’Training  pour un  coût très compétitif

Très souvent les entrepreneures ne se forment pas à cause des montants relativement élevés. Le RWBC & IPS vous proposent des prix volontairement étudiés pour vos budgets de TPE.

​Le prix : 500 €* € hors voyage

500 € qui comprennent la formation, l’hébergement, le transfert (transfert jusqu’au lieu du séminaire, collations, petits déjeuners **, repas du vendredi et du samedi ; hébergement en chambres d’hôtes).

 

Payer le séminaire de formation en trois fois sans frais

  • 200 € avant le 7 mai 2018

  • 200 avant le 7 juin 2018

  • Le solde par chèque/CB le jour de la formation : 15 juin 2018

Vous pouvez bien sûr choisir de payer la formation en une seule fois.

Pour tous renseignements : c’est ici ou là 

Encore quelques jours pour vous inscrire au séminaire Cowork’Training en juin

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cowork’training : Réveillez la femme leader qui sommeille en vous

Du 15 au 16 juin inclus – séminaire – ile de Ré

 

 

Les 15 & 16 juin prochain, l’IPS (L’institut du Psychoportrait Symbolique) & le Ré Working Business Club proposent en partenariat avec le salon du Coworking & la Coworking channel, un séminaire dédié aux entrepreneures et intrapreneures : « Cowork’Training « à Sainte-Marie de Ré. Deux jours pour réveiller le leader qui sommeille en toutes ces femmes et leur donner les clés et les atouts pour se libérer et développer leur carrière. Le fameux Empowerment en action encadré par Emmanuelle Amelin & Marie-Pierre Medouga les deux formatrices. Les inscriptions pour le séminaire sont encore ouvertes : cliquez ici

 

Les entrepreneures collaboratives ont le vent en poupe ! Elles redécouvrent la force du groupe pour développer leur activité et recréent du réseau centré sur le partage et la coopération. Néanmoins de nombreuses études démontrent qu’elles doivent travailler leur leadership, prendre davantage de risques, augmenter leur confiance en elles.  C’est ce qu’a démontré la dernière session du CoworkingBus, le 8 mars dernier.

 

 

Un séminaire pratique, ludique, disruptif pour réveiller son leadership

C’est justement le but de cette formation : Donner aux entrepreneures les outils et les astuces pour doper leur confiance en elles et améliorer leurs méthodes de travail en solo et groupe.

Animée par Emma Amelin et Marie Pierre Medouga, toutes deux formatrices, slasheuses et entrepreneures depuis plus de 15 ans, la formation mixe des méthodes ludiques et disruptives et bien entendu collaboratives.

Téléchargez le programme en cliquant ici

Jeux de rôle, psychoportraits Symboliques, jeux de cartes, Quizz, marches philosophiques, pique-nique d’improvisation, c’est un séminaire balayé par les embruns et fleurant l’iode et de sel marin que vont découvrir les stagiaires.

La formation est ainsi construite pour changer les habitudes acquises des entrepreneures, leur permettre de développer une assertivité, une assurance plus grande dans leurs relations professionnelles et améliorer l’estime d’elles-mêmes.  Elle permet d’accélérer les processus cognitifs.

 

Le Ré Coworking Business Club : un cadre idéal pour se former et participer au séminaire

Dans le cadre idyllique d’une ancienne maison de vigneron sur l’ile de Ré, les fameuses maisons phylloxera, les stagiaires se retrouveront dans une ambiance conviviale et douillette, propre à la détente et à la concentration.

Le Ré Working Business Club, espace de coworking et club d’affaires, propose dans ses 200 mètres carrés, des bureaux collectifs et individuels, une grande salle de réunion tout équipée. Il reçoit des intrapreneures, collaborateurs·trices de grands groupes et des entrepreneurs mais aussi des associations leurs bénéficiaires notamment les chercheurs d’emploi accompagnés par l’association Solidarités Nouvelle face au Chômage.

 

Un séminaire au coût très compétitif pour s’adapter aux budgets des entrepreneures

Très souvent les entrepreneures ne se forment pas à cause des coûts relativement élevés. RWBC & IPS proposent des prix volontairement étudiés pour vos budgets de TPE.

Deux tarifs :
  • 300 € TTC le séminaire comprenant la formation, les collations, les repas du vendredi et du samedi
  • 500 € TTC tout compris : la formation, le transfert. (La Rochelle Ile de Ré A/R jusqu’au lieu du séminaire, les collations, les petits déjeuners **et repas du vendredi et du samedi ; l’hébergement en chambres d’hôtes.

Des facilités de paiement sont consentis.

 

Inscription :

Pour s’inscrire, c’est très simple :  cliquez ici et remplir le bulletin en bas de la page digitale.

Les personnes intéressées peuvent également téléphoner :

Auprès de la formatrice : 06 22 78 71 38

Auprès de l’espace de Coworking :  cliquez ou téléphoner : 05 46 51 85 86

 

Modalités pratiques pour le séminaire : 

La formation démarre le vendredi 15 juin à 11h et se termine le samedi 16 juin à 18h.

Lieu de formation : 2, rue de la République 17 740 Sainte-Marie de Ré

Tél : 05 46 51 85 86 –

Suivez-nous sur Twitter sur Facebook www.psychoportrait-symbolique.com  ou www.portrait-chinois.fr

 

Pour lire le communiqué, téléchargez-le ici

 

 

L’Institut Télémaque présente son rapport annuel 2017

Les enseignements du rapport annuel 2017

L’année 2017 a été une année faste pour l’Institut Télémaque qui a multiplié les actions envers les jeunes, les entreprises et déployé ses interventions sur une bonne partie du territoire. Le lancement de la plateforme MAG (plus de 300 000 vues) témoigne de l’engagement de cette association qui souhaite promouvoir son expertise en matière d’innovation sociale vers le plus grand nombre. L’association a d’ailleurs été entendue pour illustrer les actions terrains en matière d’égalité des chances dans le Rapport Borloo paru en avril dernier.

2017 est l’année des superlatifs pour l’institut Télémaque qui s’est mobilisé sur de nombreux chantiers afin de déployer son action sur le terrain. Une activité payante puisque l’association a changé de vitesse et d’impact. Membre du mouvement citoyen Bleu Blanc Zèbre, elle a été entendue lors des entretiens ayant servi à la rédaction du rapport Borloo. Lire ici

 

Les points forts du rapport annuel 2017

** 4 NOUVEAUTÉS  dans le rapport annuel 2017 **

  1. Le lancement de MAG (MonAvenirenGrand.com), déjà 300 000 vues !
  2. La mise en place des interventions en classe
  3. Le succès des team building solidaires
  4. La multiplication des mécénats de compétences

** 4 CHANTIERS CLÉS tirés du rapport annuel 2017 **

  1. Déploiement : sélection de +200 nouveaux jeunes, multiplication par 2 des entreprises partenaires : 83 entreprises soutiennent l’association (dont 40% de PME, ETI)
  2. Au cœur du parcours : organisation et animation de +120 sorties avec les jeunes pour créer des communautés de réussite.
  3. Visibilité et digital : lancement de la plateforme MAG, véritable outil de gestion de la communauté Télémaque, mais également de partage d’outils, repères et de connaissances avec l’ensemble des jeunes !
  4. Efficience : mise en place du mécénat de compétences avec +500 jours hommes d’apport de compétences clefs.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En savoir plus sur l’Institut Télémaque : Acteur pionnier de l’égalité des chances dans l’éducation, l’Institut Télémaque accompagne des jeunes issus de milieu modeste motivés pour réussir, pour leur donner toutes les chances qu’ils méritent grâce à un double tutorat école-entreprise (chaque jeune est accompagné de la 5ème à la Terminale par un tuteur en entreprise et un professeur de son école). En France, 30 % des enfants de cadres sortent diplômés d’une grande école ou de l’université à un niveau bac +5 ou plus contre seulement 7 % des enfants d’ouvriers. Pourtant, l’ascenseur social fonctionne pour les élèves suivis par l’Institut Télémaque. Les résultats qu’ils obtiennent au baccalauréat sont remarquables et supérieurs à la moyenne nationale : 100% de réussite au brevet (versus 89% moyenne nationale), 97% de réussite au bac (versus 88% moyenne nationale), 100% des filleuls accèdent aux études supérieures, et 97% des Alumni en âge d’insertion ont trouvé un emploi.

A travers le projet Télémaque, le monde de l’entreprise et le milieu éducatif unissent leurs forces pour permettre aux jeunes de voir leur avenir en grand.

Pour lire le communiqué dans son intégralité : cliquez
Découvrir l’association : visiter le site web 
Téléchargez le rapport annuel 2017  ici

Cowork’Training : Réveillez la femme leader qui sommeille en vous

Cowork’Training : du 15 au 16 juin inclus – Une formation collaborative sur l’Ile de Ré

Comme des milliers de femmes entrepreneures et collaboratives, vous avez le vent en poupe et vous voulez développer votre carrière ? Dans les espaces de coworking, vous avez découvert la force du groupe pour développer votre activité et recréer du réseau centré sur le partage et la coopération. Vous souhaitez travailler votre leadership, prendre davantage de risques, augmenter votre confiance en vous.  Vous voulez devenir le leader que vous sentez sommeiller en vous. Devenez ce que vous êtes et rejoignez-nous les 15 & 16 juin prochain !   Réveillez la femme leader collaborative en vous  avec le programme Cowork’Training !

 

 

 

Que souhaitent les femmes entrepreneures et collaboratives ?

  • Faire preuve de plus d’empathie et d’écoute
  • Mener à bien leurs négociations
  • Avoir davantage confiance en elles-mêmes
  • Oser prendre plus de risques !

 

C’est la raison pour laquelle nous avons conçu, spécialement pour vous, ce programme de deux jours : le Cowork’Training

Son but : vous donner les outils et les astuces pour doper votre confiance en vous et améliorer vos méthodes de travail. Vous faire acquérir l’estime de vous de même pour oser prendre des risques, conduire des réunions, mener des négociations et réussir vos challenges.

Une formation conçue par l’Institut du Psychoportrait Symbolique (IPS)  et adaptée pour ce programme collaboratif. Méthode démonstrative, interrogative, découverte,  jeux de rôle et d’improvisation,  quizz et jeux de cartes, psychoprofils et découverte de sa femme leader archétypale, conseils en image et techniques de prise de paroles,  permettront d’activer et  d’accélérer les processus cognitifs.

 

 

 

Toutes deux formatrices, nous vous accueillons dans nos locaux situés dans le cadre idyllique d’une ancienne maison de vigneron à Sainte-Marie de Ré.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sous les embruns, avec les longues marches dans les marais ou sur les plages, vous allez vous découvrir en même temps que vous apprécierez les trésors que recèle cette belle Ile.  Ludique, disruptif, ce programme va changer vos habitudes acquises pour vous permettre de développer une meilleure assertivité, une assurance plus grande dans vos relations professionnelles et améliorer votre estime. A la clé, des outils pour oser prendre davantage de risques et mieux construire votre carrière professionnelle.

 

 

Le programme du Cowork’Training

  • Comprendre ce qu’est le leadership et savoir le différencier du management/gestion
  • Connaitre ses atouts et ses compétences
  • Repérer ses propres freins et failles
  • S’appuyer sur ses forces intrinsèques
  • Favoriser l’écoute et pratiquer l’écoute active
  • Focaliser son attention et lâcher prise
  • Favoriser l’esprit d’équipe et de partage
  • identifier son propre style de leadership et le mettre en action
  • Savoir définir les moments clés pour agir
  • Etre à l’aise en entretien en face à face
  • Animer et conduire une réunion
  • Se présenter clairement et objectivement
  • Savoir argumenter et persuader son auditoire
  • Formuler ses objectifs de manière claire et précise
  • Savoir rebondir, se dépasser
  • Se faire confiance et avoir confiance pour déléguer à son réseau

 

Cliquez  ici pour recevoir le programme  complet  : remplissez le formulaire et vous recevrez tous les détails sur la formation

Un coût très compétitif pour s’adapter à votre budget

Très souvent les entrepreneures ne se forment pas à cause des montants relativement élevés des stages de formation.

RWBC & IPS vous proposent des prix volontairement étudiés pour vos budgets de TPE.

Le programme Cowor’Training vous est proposé au prix  incroyable de :

300 €  le séminaire comprenant : la formation, les collations, repas des midis.

ou

500 € qui comprennent la formation, l’hébergement, les transferts. (transfert jusqu’au lieu du séminaire, collations, petits déjeuners **et repas du vendredi et du samedi ; hébergement en chambres d’hôtes).

Des facilités de paiement : en 3 fois

 

A propos des formatrices/animatrices du programme Cowork’Training 

Deux slasheuses, entrepreneures, coworkeuses et formatrices à votre écoute !

Emmanuelle Amelin

Designer de l’image, de la marque et des espaces, Emmanuelle Amelin a un parcours multiple : une Slasheuse comme on dit aujourd’hui. Elle fut directrice de la communication dans de grands groupes et directrice conseil dans des agences de communication. Aujourd’hui, elle se partage entre ses activités de conseils en image et en carrières, de décoratrice des espaces et de consultante en marketing et communication pour des PME et de grands groupes dans la gastronomie, l’hôtellerie, le tourisme et le luxe.

Directrice associée de RWBC, elle propose aux coworkers des formations pour booster ses compétences, écrire son CV, parler et s’exprimer en public et des cours d’anglais.

www.re-workingbusinessclub.com

 

Marie-Pierre Medouga

Directrice d’agence en relations publics et communication et formatrice, Marie-Pierre Medouga a fondé l’Institut du Psychoportrait Symbolique et développe sa méthode depuis plus de 30 ans. Elle a plus de 3000 psychoportraits Symboliques à son actif auprès de grands groupes, de PME, de TPE et d’associations. Coach et psychopraticienne, elle a créé des outils innovants tant pour le grand public que pour les entreprises.

www.mp-c.euwww.psychoportrait-symbolique.com

Les formalités pour accéder au Programme Cowork’Training 

Inscription obligatoire via le formulaire  cliquez ici. Dans le cadre message précisez  » programme Cowork’Training – Juin 2018″

Adressez vos règlements à :

Mireille Bonavéro  gérante du RWBC  

2, rue de la République

17 740 Sainte-Marie de Ré

​Renseignements  & paiements carte bleue ou obtenir le RIB : 

Par téléphone fixe  : 00 33 (0)5 46 51 85 86 

Sur le mobile GSM : 06 30 36 32 40

Résumé des point importants  & conditions de vente  

  • stage pour 10 personnes maximum
  • Pour les franciliens : Départ impératif le 15 juin à 7h27 gare Montparnasse. – Rendez-vous à 7 H hall 1 point information – Composez le 06 22 78 71 38
  • Retour : départ à 19h50 – arrivée à 22h59 à Pari
  • Annulation possible après le paiement des acomptes sous justificatifs valable et moyennant une retenue de  25 % du prix avant un mois, 50 % du prix dans les 15 jours.
  • L’annulation la veille sans justes motifs entraîne le paiement intégrale de la formation.
  • Une facture acquittée vous sera adressée par RWBC

 

En savoir davantage sur l’IPS :  cliquez ici

 

 Téléchargez le communiqué de presse : ici

 

Avec le concours du  Salon du Coworking & de Coworking Channel